Magazine Société

Mladic, le dernier maillon

Publié le 30 octobre 2009 par Jotake
La "Grande Serbie" fut un douloureux concept, un puzzle gigantesque dont les pièces ne pouvaient s'assembler sans larmes ni douleurs. Aujourd'hui, défaire le puzzle est presque plus compliqué. Alors que le procès de Radovan Karadzic trébuche, précisément sur des questions de procédure, où peut donc bien encore se cacher Radko Mladic, le bourreau de Srebrenica?
Mladic, le dernier maillonVladimir Vukcevic, le procureur serbe, lui promet une St-Sylvestre à l'ombre. Oui, car il est fort probable que c'est à la lumière du jour que l'ancien général de l'armée des Serbes de Bosnie passe le plus clair de son temps. A demi-masqué, jouissant de la complicités des uns, et de la complaisante indifférence des autres. Radovan Karadzic, de son côté, a su mener à bien son double cursus en boucherie-radiesthésiste. De 1996 à 2008, sous les traits d'un gourou guérisseur, il fut sans doute le fugitif le moins en fuite qu'il était donné de voir. Son arrestation, il y a un peu plus d'un an, avait alors fait grand bruit.
Mladic est le maillon manquant. S'il n'est pas sous les verroux de la Haye, en dépit de toutes les gesticulations de Belgrade, et des pressions de la communuaté internationale (l'arrestation des criminels de guerre étant une condition sine qua none pour une adhésion de la Serbie à l'UE), c'est bien que l'ancien militaire dispose de solides soutiens au sein de la population, mais aussi à coup sûr, parmi certains officiels.
En janvier dernier, la télévision bosniaque révélait des images de Mladic, tout sourire au bras de sa femme, lors d'une cérémonie familiale. La diffusion du reportage fut appuyée par les dires de son ancien garde du corps selon lesquels l'homme le plus recherché des Balkans pouvait déambuler librement à Belgrade.
Selon un récent sondage, près de 40% des Serbes considèrent encore Radko Mladic comme un héros national. 40% de personnes prêtent à fermer les yeux, voire à collaborer, cela suffit pour glisser entre les doigts de la Justice. La Serbie est-elle prêtent à exorciser ses vieux démons? C'est ici que réside la véritable question. C'est sans doute bien plus important pour l'Union européenne que l'arrestation effective de Mladic...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jotake 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine