Magazine Société

Les anti-européens lorgnent sur l’argent de Strasbourg

Publié le 09 juin 2009 par Jotake
Les anti-européens lorgnent sur l’argent de Strasbourg

C’est un paradoxe vieux comme l’Union européenne : par respect de la démocratie, cette dernière entretient financièrement ses plus farouches opposants. Si certains voient une contradiction flagrante dans le fait de se faire élire député européen sur un programme fondamentalement souverainiste, il n’en reste pas moins que cette année, les partis nationalistes ont fait une percée notable au Parlement strasbourgeois.

Et quelques-uns d’entre eux comptent bien profiter pour rafler la mise, sur un plan financier cette fois. Ainsi, selon The Independent, le British National Party (extrême droite britannique) chercherait à bâtir une alliance avec d’autres formations extrémistes à travers le vieux continent. Nick Griffin, leader du BNP et Andrew Brons, les deux nouveaux députés européens du parti, vont toucher, à eux deux, plus de 420000 euros par an, frais relatifs à leurs fonctions d’élus. Mais s’ils arrivent à trouver des alliés dans au moins sept pays de l’Union, et à constituer un groupe de 25 parlementaires, c’est la promesse d’obtenir plusieurs centaines de milliers d’euros supplémentaires.

L’Europe, ça n’a pas que des mauvais côtés, non ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jotake 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine