Magazine France

Bâillonner le Goncourt : nouvelle fantaisie anti-liberté d’un député UMP

Publié le 12 novembre 2009 par Ps76

ndiaye-marie-goncourt trois femmes puissantes ps ps76 blog76 source http://cequetulis.files.wordpress.com/Eric Raoult, député maire UMP du Raincy a visiblement une conception réduite de la liberté d’expression.

Celui-ci vient en effet de demander très officiellement au Ministre de la Culture de rappeler à la lauréate du Goncourt son « devoir de réserve ». Le député UMP entend ainsi réagir aux propos très critiques à l’égard du gouvernement tenus par l’écrivaine Marie Ndiaye qui a récemment reçu le Prix Goncourt pour son roman « Trois femmes puissantes ».

Ces propos les voici : « Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d’abêtissement de la réflexion, un refus d’une différence possible ».

Une critique de l’actuel Gouvernement, certes appuyée, mais qui n’est pas loin d’être partagée par beaucoup de français, choqués eux aussi et entre autre par l’expulsion d’afghans vers leur pays en guerre, par une relance du débat sur l’identité nationale en pleine crise économique et à quelques mois d’une élection ou encore par les propos d’Hortefeux sur les maghrébins devenus des “auvergnats” au grès des explications nébuleuses d’une Gouvernement obligé de sauver le soldat Ryan d’un racisme ”ordinaire” …

Cette liberté d’expression visiblement Raoult ne la comprend pas, aussi faudrait-il lui rappeler cette devise qui figure sur son quotidien favori, propriété de Dassault, autre UMP : « sans liberté de blâmer, il n’y a point d’éloges flatteurs ».

Pour en savoir plus …


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte