Magazine

Dessine moi un nippon

Publié le 09 novembre 2009 par Fuzzyraptor

pprince La traduction est un art délicat. Pierre Assouline, journaliste au Monde et bloggeur connu, a déjà évoqué ce problème pour les livres d’histoire. Le 31 octobre dernier, dans un article du Monde magazine intitulé « Traduction littérale et trahison littéraire », il se penche sur la difficile traduction du Petit Prince en japonais.

Déjà transcrit dans 180 langues, le livre de Saint-Exupéry est tombé dans le domaine public dans l’archipel il y a 4 ans. Cité dans un article du Figaro, Olivier d’Agay, directeur de la Succession Antoine de Saint-Exupéry-d’Agay et petit-neveu de l’écrivain s’enthousiasme : « Les Japonais sont passionnés par Saint-Exupéry. Le fabricant de matériel informatique Toshiba organise même des expositions sur le développement durable avec l’emblème du Petit Prince ».

Sur une newsletter du site officiel consacré à Saint-Exupéry, on peut lire qu’en «  termes de livres, 16 nouvelles traductions sont parues [depuis 2005] et qui se sont vendues à plus d’un million d’exemplaires. La plus connue d’entre-elles est sans conteste celle de l’écrivain Natsuki Ikezawa,  vendue à 400 000 exemplaires ». Depuis avril 2005, nombre de traductions ont donc défié celle « d’Aro Naito, Le Prince de l’étoile, qui régnait souverainement depuis un demi-siècle », explique P. Assouline. J’en profite pour remarquer qu’il n’y a pas qu’en France qu’on massacre les titres…

Et la controverse entre traducteurs fait rage. « Comment rendre au mieux l’idée du serpent boa dont chacun se souvient qu’il avala un éléphant ? ». « Uwabami bien sûr », explique P. Assouline, faisant référence à un serpent légendaire bien connu des japonais (voir son petit minois ici et ici). D’autres expressions posent également problème aux traducteurs nippons : la différence entre « égaré » et « perdu », l’expression « au hasard des réflexions » et « c’était doux comme une fête ».

Vu de l’autre bout de notre planète, un peu plus grande que celle du petit héros, de telles querelles de grandes personnes paraissent peu importantes. Pourtant, elles ont gagné en force : pour preuves l’essai d’Haruhisa Kato « professeur émérite à l’Université de Tokyo », intitulé Le Petit Prince à la figure triste, et l’article de Masataka Ishibashi dans la revue Labyrinthe (n°31).

Il s’agit là du parfait exemple de la mésentente entre « les partisans de la lettre et ceux de l’esprit ». Nombre des traducteurs qui se sont essayés à transcrire la prose saint-exupérienne en japonais ont privilégié l’interprétation voire l’adaptation et ont ainsi fait « subir les derniers outrages au Petit Prince » selon P. Assouline. En France, l’ouvrage tombera dans le domaine public en 2014 et Gallimard sera mis en concurrence avec une armada de nouveaux traducteurs.

Pour ma part, j’avoue que la traduction à la lettre, plus précise et fidèle, doit être un passage obligé. En revanche, pourquoi ne pas laisser libre court à l’inventivité des auteurs, pour adapter à leur guise des histoires, pourvue que cette interprétation soit précisée dès le début du livre… La richesse qui découlera de ce mélange entre une oeuvre étrangère et les traditions et croyances locales ne peut en être que plus grande… Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour aller plus loin :

  • Le musée japonais du Petit prince, à Hakone (100 km au sud de Tokyo), visité chaque année par 400 000 personnes.
  • L’article « Mino Hiroshi : Quête de sens » sur le site internet officiel du Petit Prince.
  • Deux articles de Pierre Assouline sur le Genji, « classique des classiques japonais » et l’écrivain nippon Murakami.
  • « Un dessin original du Petit Prince de Saint-Exupéry retrouvé au Japon », par Aujourd’hui le Japon.

Photo : La boutique du Petit Prince


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les 10 meilleures façons de progresser aux échecs

    meilleures façons progresser échecs

    Notre sélection de livres/logiciels - Cours d'échecs - Jouer en ligne Ce site Échecs Stratégie a pour vocation de donner quelques clés aux lecteurs pour «... Lire la suite

    Par  Chess & Strategy
    ÉCHECS, SPORT
  • Insane (2015) ★★★☆☆

    Insane (2015) ★★★☆☆

    Une jeune femme est kidnappée en plein jour et se retrouve dans un hôpital psychiatrique où elle est droguée et torturée. Un journaliste déchu saisit l'affaire... Lire la suite

    Par  Olivier Demangeon
    CINÉMA, CULTURE
  • Recette facile de crème renversée au caramel

    Recette facile crème renversée caramel

    C'est sans aucun doute LE dessert avec lequel on a tous grandi : la fameuse crème caramel, ou encore crème renversée !Peu importe le nom qu'on lui donne, il... Lire la suite

    Par  Royalchill
    CUISINE, RECETTES
  • [Critique série] AFTER LIFE – Saison 2

    [Critique série] AFTER LIFE Saison

    2 Mai 2020 Gilles Rolland SÉRIES 0 commentaire Partager la publication "[Critique série] AFTER LIFE – Saison 2" FacebookTwitter Titre original : After Life Note... Lire la suite

    Par  Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE
  • Une journée à Bogota

    journée Bogota

    Bogota en famille, c’est un incontournable quand on voyage en Colombie. Mais cette capitale à 2600 m d’altitude est immense. Et vous me connaissez, je suis... Lire la suite

    Par  Voyagesetenfants
    VOYAGES
  • Apéritif soirée entre amis

    Apéritif soirée entre amis

    Loading... Apéritif soirée entre amis , un délice pas cher pour votre réception, vous y trouvez ici la recette la plus facile pour la réaliser chez vous à la... Lire la suite

    Par  Nicole Michelin
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Fuzzyraptor 403 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte