Magazine Info Locale

Quelques réflexions au débotté

Publié le 20 novembre 2009 par Gezale
Quelques réflexions au débottéConférence de la SED samedi 21 novembre à 16 h, "Vauban, l'imagination au devoir" par M. Alain Monferrand, salle Mendès France à la Mairie de Louviers. « Alain Monferrand, président fondateur de l'association Vauban, a contribué au premier chef à l'inscription de douze des plus beaux ouvrages fortifiés créés par celui-ci au patrimoine mondial de l'humanité. Nul n'était plus qualifié pour présenter les multiples facettes de ce personnage à la fois connu et méconnu ; le militaire, le bâtisseur de forteresses, mais aussi le politique et le visionnaire qui s'opposa à la révocation de l'édit de Nantes en 1685 et qui, constamment en quête d'innovation, alla jusqu'à proposer, avec son projet de dîme royale, l'instauration d'un véritable impôt sur le revenu dans la France de l'Ancien Régime; »
Des reproductions de sites et de documents accompagneront et illustreront la conférence d' Alain Monferrand.
Michel Denisot au grand journal de Canal plus : « Raymond Domenech demande la main d'Estelle quand la France perd et celle de Thierry Henry quand la France gagne ». La main volontaire du capitaine de l'équipe de France restera aussi célèbre que le coup de boule de Zinedine Zidane lors de la finale de la coupe du monde contre l'Italie. Les moins courageux invoquent les aléas de l'arbitrage, les plus téméraires demandent que le match soit rejoué. Les Irlandais qui ont archi-dominé ce match de barrage sont les dindons de la farce puisque la FIFA a décidé ce matin que le match ne serait pas rejoué.
Si cela avait été le cas, les 876 000 euros accordés à Domenech pour la qualification et les 120 millions d'euros engagés par TF1 se seraient retrouvés dévalués. Il ne faut pas s'y tromper. La FIFA avait intérêt à ce que la France gagne. Sinon, de quoi aurait-elle eu l'Eire ?
Le grand emprunt de 35 milliards d'euros proposé par Michel Rocard et Alain Juppé sera négocié sur les marchés. Les Français moyens n'auront donc pas la possibilité de vider leurs compte de Caisse d'épargne pour faire la bonne affaire. Comme dirait Martine Aubry, toute cette histoire de grand emprunt, c'est de l'esbroufe car la France emprunte chaque jour des sommes colossales sur les marchés financiers.
C'est un vrai bonheur que nous avons partagé collectivement avec la famille Dramé, sur le point d'être régularisée par une décision discrétionnaire de la préfète de l'Eure. M. Keba Dramé, son épouse, et leurs quatre enfants ont été aidés et soutenus par le comité de soutien, François Loncle et Marc Antoine Jamet qui, en élus de gauche responsables, ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour empêcher leur expulsion du territoire français. Mais le combat continue, si j'ose dire, car ils vivent à six dans une pièce sans eau courante et il faudra, le plus tôt sera le mieux, leur trouver un logement décent. Si chacun faisait sa part de travail, le monde tournerait plus rond.
Au chapitre des événements anecdotiques, je relève l'adhésion au PRG (combien de divisions m'a écrit un correspondant ?) de Véronique Jullien, conseillère régionale (ex-verte donc) adjointe au maire de Louviers, vice-présidente de la CASE, domiciliée à Val-de-Reuil mais lovérienne par la grâce de Pascal Labbé, élu lovérien qui, en l'occurrence a joué les bons samaritains. Sans lui et une domiciliation opportune, Mme Jullien serait restée rolivaloise. Restait une autre solution : que Franck Martin la domicilie chez lui, rue au Coq : cocorico !
Marc Antoine Jamet a été confirmé, jeudi soir, comme premier de la liste socialiste dans l'Eure aux prochaines élections régionales, et à une très confortable majorité. Il va donc pouvoir se lancer dans les grandes manœuvres permettant de présenter, si possible, une liste de large rassemblement à gauche et ouverte à la société civile. On attend avec impatience le résultat des négociations qui pourraient durer jusqu'au dépôt des listes. Il est vrai que l'union est toujours un combat : pour des idées, pour des valeurs…et pour des places. Bon courage Marc Antoine !
Pour rester dans le registre de la politique, je signale l'article (excellent) paru dans Le Monde Diplomatique d'octobre sur la professionalisation de la vie politique qui conduit au népotisme, au cumul des mandats (pour toucher les indemnités attenantes) aux pratiques « entre amis ». Evidemment, cette façon de faire, assez répandue, ne permet pas toujours l'émergence de talents nouveaux ou de faire de la place à des candidats de la diversité (comme on dit aujourd'hui). Faudra-t-il en passer par les quotas comme on l'a fait pour la parité ?
Le conseil municipal de Louviers se réunira lundi 23 novembre à une heure inhabituelle puisque les élus sont convoqués à 20 h 30 dans la salle Pierre Mendès France. A l'ordre du jour, les rapports annuels sur les délégations de service public concernant l'eau, l'assainissement, les transports, les ordures ménagères et les déchets…
L'association que je préside écoutera avec attention les commentaires du maire de Louviers qui, toujours installé dans ses certitudes, rejette tout retour à des régies publiques pourtant moins chères et plus efficaces. Une façon comme une autre de refuser tout débat démocratique.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine