Magazine Politique

Les franchises médicales et l'Amendement 52

Publié le 28 octobre 2007 par Le Petit Docteur
0cc1ea8b51b9244d3406920bc0ac3bdd.jpg
L'instauration des franchises médicales a été adopté dans la nuit de Vendredi à Samedi dernier.
Le Candidat Sarkozy avait prévenu pendant la campagne électorale en laissant un certain brouillard sur les montants
Le président l'a redit en plein mois de juillet en fixant la barre de la taxe à 50 euros par patient.
L'Assemblée majoritairement UMP n'a évidemment pas désavoué son chef.
L'opposition parlementaire a fait son boulot en inscrivant à la discussion moults amendements allant de la suppression pure à l'élargissement d'exonération (aux accidentés diu travail, pensionnés de guerre et aux malades en affection de longue durée).
Rien n'y fit.
Pas d'ouverture sur cette question.
Ni suppression, ni élargissement d'exonération (seuls les enfants et les femmes enceintes seront dispensés)
Le Cancéreux, le malade porteur d'une maladie génétique (Mucoviscidose, Myopathie,..), le diabétique, l'hypertendu ...tous devront participer à l'effort pour les patients Alzheimer et le Cancer.
Seuls les malades paieront pour les malades.Responsabilisation des assurés nous répète t-on.
Ça vaudra donc pour les ceux là aussi.
Petite surprise de la discussion de Vendredi soir qui doit continuer Lundi.
L'amendement 52 (à lire ici) ouvre une petite brèche.
J'en avais parlé il y a quelques jours (*).
Il a été adopté un peu avec surprise contre l'avis du gouvernement.
Bon, d'accord, il n'y a pas de quoi monter au rideau mais tout de même...
En deux mots :
Les médecins exerçant en secteur II devront s’engager à pratiquer une proportion minimale d’actes sans dépassements d’honoraires.
Voilà un petit coup de canif à certains syndicats médicaux.

La mise en musique reste à imaginer et le lobbying fera surement le reste au sénat ou à la seconde lecture ...
On passe donc de la charité du bon médecin se réservant le droit de suspendre sa surtaxe quand bon lui semble à une politique de "quotas minimum d'actes spécial pauvres".
C'est mieux que rien me direz-vous, sachant que dans certaines zones le choix n'existe plus et les dépassements devenus obligatoires.
La ministre voulait en rester au simple affichage de la tarification afin que les patients puissent financer sans surprises leurs soins.
Attendons la suite.
Cet amendement n'a pas fini de faire parler de lui.
@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);
Les députés ont approuvé l'instauration des franchises médicales
LEMONDE.FR | 27.10.07
© Le Monde.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Petit Docteur 387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog