Magazine Politique

Xavier Bertrand et la quête de la nouvelle morale

Publié le 23 novembre 2009 par Exprimeo
Xavier Bertrand sait que son parti est en eaux basses. Comment trouver le thème d'un nouveau tremplin dans la descente aux enfers ouverte depuis les Européennes ? Les prochaines élections seront dominées par la morale mais une nouvelle forme de morale. Il ne s'agit pas de la morale telle que nous avons pu longtemps la connaître c'est-à-dire une ligne de frontière entre " les voleurs et les personnes honnêtes ". C'est l'émergence d'une dimension morale d'un projet de société redéfinissant de nouvelles solidarités et permettant de considérer que la société redevient ainsi vivable. C'est là une "troisième génération " de morale. La première génération fut celle du respect des règles. La loi écrite doit être respectée. La seconde génération fut la morale de l'efficacité. La loi écrite peut ne pas être respectée parce que l'efficacité commande un autre comportement ou parce que les usages s'en sont déjà terriblement éloignés. La morale de l'efficacité, qui a connu son apogée lors de la présidentielle 2007, s'est révélée très inefficace. Elle a rencontré la crise économique ponctuelle qui est apparue fin 2008. Cette crise actuelle est marquée par deux caractéristiques. D'une part, elle est matérielle. Le chômage, les exclusions, l'érosion du pouvoir d'achat ...sont autant de facteurs d'une précarité matérielle difficilement supportable. Mais surtout d'autre part, c'est une crise psychologique qui résulte et qui révèle un nouveau monde déboussolé sans perspective claire de sortie du tunnel. Dans cet environnement, il n'est plus question de vivre mais de survivre. Ces circonstances privent la majorité présidentielle d'un socle culturel indispensable. Cette nouvelle génération de la morale c'est la dimension morale d'un projet de société qui doit consister à rendre la société vivable. Ce n'est plus un enjeu d'idéologies. Il y a longtemps que chacun considère que les idéologies n'ont plus rien à dire d'utile. C'est une question de confiance pour mettre en application un nouveau projet de société mettant en oeuvre de nouvelles solidarités, une nouvelle considération ; bref, une nouvelle forme d'harmonie à laquelle chacun aspire. Loin de l'harmonie, l'UMP s'associe dangereusement de plus en plus à des divisions de sociétés, des oppositions. Les régionales pourraient être la sanction de ce défaut d'harmonie comme ce défaut de résultats à un moment où il ressort que le Président de la République enregistre le plus mauvais score à mi-mandat présidentiel depuis ... novembre 1961. Avec 63 % de mécontents, il est sur la première place 6 points au-dessus des mécontents enregistrés par Mitterrand en novembre 1984 ou en Novembre 1991 ... Pour découvrir nos nouvelles publications techniques : nouveautés

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines