Magazine Autres sports

Trop trop fort!

Publié le 28 octobre 2007 par Pascal Boutreau

Getattachment_2 Je ne sais pas trop si vous rendez-compte de ce qu'a réalisé Nicolas Touzaint cette saison. Comme j'ai eu l'occasion de le souligner à l'occasion de mes interventions sur la radio RTL-L'Equipe (j'en profite pour faire de la pub pour cette radio accessible sur internet... liens sur www.lequipe.fr et sur www.rtl.fr), ce type est un phénomène. Certes il a de bons chevaux mais à un moment, quand on gagne toutes les épreuves auxquelles on participe quel que soit le cheval que l'on monte, ce ne peut plus être simplement que le fait du dada (ouh là, elle est compliquée cette phrase...). Dimanche, le Français, qui n'a que 27 ans, a remporté le CCI quatre étoiles de Pau. Des concours quatre étoiles, il n'y en a que six dans le monde. Mais pas de quoi impressionner Nicolas !

Nicolas_touzaint1
Champion d'Europe il y a un mois à Rome, vainqueur de deux étapes de Coupe du monde, évidemment champion de France après plusieurs succès nationaux, lauréat du Ride-Normandie, 3e à Aix-la-Chapelle, Touzaint occupe aujourd'hui le sixième rang du classement mondial. Mais sur cette saison, il est incontestablement le n°1. Une machine à gagner ! Troisième après le dressage, premier après le cross, Nicolas s'est pourtant fait peur dans le saut. Son avance lui permettait en effet de faire tomber deux barres. Ce qui fut fait dès le 5e des 13 obstacles... Mais il a une nouvelle fois assurer comme une bête pour boucler son parcours et s'offrir ce succès.

Reste maintenant à espérer qu'il réussira la même saison l'année prochaine, avec de préférence une victoire à la mi-août du côté de Hongkong, lors des épreuves olympiques que j'aurai le privilège de couvrir. Même s'il préfère refuser le statut toujours lourd à porter de "favori", difficile de le considérer autrement si ses chevaux ne connaissent pas de pépins physiques d'ici là. En l'absence de cavaliers français de saut d'obstacles, il devra aussi gérer l'attention des médias qui vont devoir apprendre à connaître cette merveilleuse discipline qu'est le concours complet.

................................................................................................

Today315
Du côté du squash, l'Open d'Arabie-Saoudite, le plus doté de la saison, a été remporté par l'Egyptien Amr Shabana, le n°1 mondial, aux dépens de son compatriote Ramy Ashour. Une finale fratricide entre les n°1 et 2 mondiaux à l'avantage de l'ancien. Nos deux Français n'ont pu s'immiscer dans ce duel egyptien. Greg Gaultier (n°3 mondial) et vice-champion du monde, a subi la loi d'Ashour en demi-finale (11-8 au 5e et dernier jeu) tandis que Thierry Lincou échouait assez nettement dès les quarts face à Shabana. Tous ces lascars enchaînent dès cette semaine par l'Open du Qatar, également l'un des tournois les plus importants de la saison.

Pour être complet du côté du squash, sachez que la finale des championnats du monde féminins a opposé deux soeurs, les Australiennes Natalie et Rachael Grinham, respectivement n°2 et 3 mondiales, avec à la clé une victoire de Rachael. Ces demoiselles seront aussi au Qatar avec une nouvelle fois un tour très compliqué pour notre Isabelle Stoehr nationale qui, après avoir pris la Malaisienne Nicol David, n°1 mondiale, au premier tour des Mondiaux cette semaine, devra cette fois se coltiner... Natalie Grinham. Good luck Isa !

Toutes les infos sur ces tournois sur www.sitesquash.com ou www.squashsite.co.uk dont est issue cette photo.

..............................................................................................

Saintgermainhc_ehl2007_3
En hockey sur gazon, un gigantissime bravo aux garçons de Saint-Germain-en-Laye, qualifiés pour les huitièmes de finale de l'Euro Hockey Ligue (la Ligue des champions) après avoir remporté leur poule pourtant constituée du champion d'Europe en titre, les Allemands de Krefeld, et de Reading, les champions d'Angleterre. Excusez du peu ! Deux nuls (2-2) et une première place qui vient récompenser un gros cycle de travail effectué lors de ces deux derniers mois. Les Saint-Germanois, dirigés par Jérôme Tran Van (transfuge du PSG... foot), ont donc réalisé une sacrée perf qui pourrait même offrir à la France un deuxième représentant dans cette compétition la saison prochaine. Bravo messieurs et rendez-vous en huitième et j'espère bien en quart lors du week-end de Pâques.

.................................................................................................

Un peu de foot pour finir avec quelques sensations en vrac de ces derniers jours.

J'ai aimé...

. L'interview d'Hatem Ben Arfa dans L'Equipe de vendredi dernier. Extraits: "Quand j’étais petit, je regardais les cassettes de Maradona, Cruyff, ça me faisait rêver. Le foot, c’est une usine à émotions. Pourquoi tant de gens aiment le foot ? Pour les émotions… (...) Si vous regardez le documentaire quand je suis petit, à Clairefontaine, vous pouvez me voir en train de demander des autographes à Zidane, à Thuram… Là, je me suis retrouvé avec Thuram, dans la même équipe, avec le maillot bleu. Dans le cœur, ça prend de la place. (...) J’ai compris qu’il y avait une vie en dehors du foot, que je n’étais pas juste un footballeur. Qu’il fallait… (Il réfléchit.) Qu’il fallait s’élever. Et puis on parle de pression. Mais la pression, c’est pour quelqu’un qui se lève à six heures du matin pour aller bosser. Moi, quand on me parle pression, je parle de plaisir. Je n’oublierai jamais le plaisir." Pourvu que le garçon garde ça longtemps en tête... Et tant que je suis dans le Lyonnais, j'étais eu Parc dimanche soir et ce Benzema a quand même par moment les mêmes allures que Ronaldo (le Brésilien)... Il est d'ailleurs sorti du terrain sous les applaudissements du Parc, rarissime pour un visiteur. Encore un qu'on ne gardera pas longtemps en France...

3099845873
. ça date un peu mais la joie de Thierry Henry après son premier but contre la Slovénie, but qui lui permettait de battre le record de Michel Platini. Pour une fois, il a fêté sa réussite, sans tirer la tronche ou sans vouloir faire taire je ne sais qui. Respect pour ce record Mister Henry.

. Le contrat signé par Elisabeth Loisel, l'ancienne sélectionneuse des Bleues, avec l'équipe de Chine. Assistée par ses anciens adjoints Fred Alcaraz et Philippe Guilloteau, Babeth dirigera les Chinoises jusqu'aux Jeux olympiques de Pékin. Une belle revanche pour elle, après avoir été virée comme une malpropre des Bleues en janvier. Même si son remplacement semblait inéluctable, Morlans, le DTN de l'époque aurait pu le faire avec quelques égards dus aux dix années de Babeth à la tête de la sélection française, faisant passer les Bleues de l'anonymat international au 5e rang mondial... Mais bon, si ces messieurs de la fédé avaient une éducation et du savoir vivre, ça se saurait...

. que cet abruti de Vikash Dhorasoo soit sur le point de se faire virer de Livourne (Italie) après avoir encore une fois refusé de jouer avec la réserve... Pour des raisons personnelles, voir cet imposteur dans la panade me procure un immense plaisir. Qu'il persévère dans le cinéma parce que le foot, j'espère bien que c'était fini pour lui... Bon débarras...

Je n'ai pas aimé...

. Le dispositif de sécurité autour du Parc des Princes dimanche soir pour PSG - Lyon. La nauséabonde impression d'être dans un quartier en état de guerre avec des alignements de cars de CRS, des CRS en tenue de combat, des flics sur les chevaux. Triste... Dieu que la comparaison est difficile pour le foot par rapport au rugby et à la grande fête organisée par Max Guazzini et le Stade Français au stade de France samedi après-midi pour l'ouverture du Top 14...

. Le plateau de France 2 Footavec Rolland Courbis qui voudrait presque nous faire pleurer après sa condamnation à deux ans de prison... (le pauvre c'est pas entièrement de sa faute, et ses fraudes sont dues à un concours de circonstances... dis Rolland, tu ne te foutrais pas un peu de notre tronche), Philippe Lucas qui lui aussi traîne quelques casseroles après son départ de Melun... et pour couronner le tout, une chronique de Guy Carlier pas drôle du tout (bon avec lui c'est normal) mais surtout honteusement méprisante envers un un club comme Nancy ou Puygrenier. Si Carlier connaissait un peu le foot il saurait que si des attaquants comme Benzema peuvent briller et marquer des buts, c'est aussi parce que des mecs peut-être moins brillants, se cassent le c.. à récupérer des ballons derrière. Et que dans toutes les équipes, sans quelques "bourrins" (c'est affectif vu que j'en étais un), les Benzema et consorts attendraient toujours des ballons...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines