Magazine Asie

le yunnan sous la pluie

Publié le 29 octobre 2007 par Jean-Michel Frappier

La saison des pluies est censée être terminée, mais depuis deux semaines c'est le déluge. Tout est humide dans les chambres d'hôtel, nos souliers et nos vêtements sont trempé et auraient bien besoin d'un bon nettoyage, mais notre recherche d'une sécheuse semble aussi désespéré que celle d'un désodorisant. On se sent et on sent comme deux clochards.


Notre visite du yunnan peut se résumer en de longs après-midi à attendre une éclaircie et d'agréable soirée à discuter en s'enfilant quelques bières avec nos amis français espérant du beau temps pour le lendemain.


Lijang une vieille ville qui elle contrairement à zhongdian, dont on parlait dans le dernier message, a été rénové avec goût, est vraiment superbe quand le soleil se pointe timidement entre deux nuages. Si l'on essaye vraiment fort, il est encore possible de se perdre dans les ruelles en pierre et déchaper aux trop nombreuses boutiques de souvenirs, les ruisseaux qui coulent tout au long et les lanternes qui éclairent à peine le soir venu leurs donnent une ambiance unique. On loge à la mama naxi guest house qui porte très bien son nom. La gérante, une grand-maman autoritaire nous traite comme ses petits enfants et prends soin que l'on ne manque de rien. En fin d'après-midi ça cogne à la porte, c'est mémé avec des crêpes qui se doutait bien que l'on avait un petit creux, un frisson elle accoure pour faire du feu et pas question de se faire mouiller elle nous prête volontiers des parapluies. Le soir venu on a droit a un festin de famille ou c'est mama qui décide ou l'on s'assoit et qui remplie les assiettes jusqu'à se que l'on soit sur le point d'exploser, gare à celui qui refusera une deuxième portion, elle a du caractère. À la fin de notre séjour, on a droit à une collation pour la route et un joli pendentif de pot-pourri en cadeau, ce n’est pas du désodo, mais avec ça dans le cou l'odeur se dissipe.


Dali une autre ville historique que l'on visitera au pas de course cachée sous notre parapluie. L'hôtel est beaucoup mois agréable et les averses ne font qu'empirer.
Les vieilles dames que l'on croise ici sont très différentes. Imaginez une asiatique d'au moins 120 ans tout ridés, le dos courbé par les années de dur labeur au soleil dans les rizières qui viens s'asseoir à votre table au restaurant pour vous vendre des babioles puis après quelques instants se penche vers vous et vous susurre à l'oreille....................ganga my friend, i have good hashich, very good!!!! On est loin des crêpes et du pot-pourri, nous qui croyions que les Chinois ne savaient pas quoi faire avec du pot à force dans voire pousser d'énormes plans à l'état sauvage un peu partout sans que personne ne semble s'en préoccuper. Les mamies dealer ont certainement saisi la bonne affaire en voyant des touristes stupides qui fumaient la mauvaise herbe qui poussait là, dans leurs champs depuis des années.


Il n'y a pas que les pushers centenaires qui soient étranges, vers 11 heures quand les restaurants ferment leurs portes et que les rues sont désertes, on trouve un bar caché derrière une grosse grille en fer d'où sort un nuage de fumée suspect et une musique psychédélique. Sur une vieille tôle rouillée, il est écrit avec de la peinture qui a coulé welcome to the vodka-bar. On a le choix entre plusieurs vodkas aromatisées maison, il y a les classiques comme orange, menthe ou anisse, mais il y en a aussi des plus audacieuses weed vodka, vodka au gingembre et vodka à l'ail avec une bonne cigarette au clou de girofle comme c'est la mode ici, ça donne une haleine du tonerre.

Assis dans notre coin à boire des cocktails d'alcools douteux qui risque certainement de nous rendre aveugle, entouré de gens complètement défoncés, on ne peut s'ôter une image de la tête, celle du panneau à l'aéroport qui dit DRUGS TRAFFIC IS PUNISHABLE BY DEATH PENALITY.

ps: pour les photos il vas falloir patienter un peu on a des problemes avec lordi de lhotel


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Clémence
posté le 03 août à 12:05
Signaler un abus

Malheureusement la saison des pluies au Yunnan peut parfois être bien pire...Ça a été le cas à la fin du mois de juillet dernier avec des pluies torrentielles : http://www.voyages-yunnan.com/blog/des-pluies-torrentielles-dans-le-yunnan/

A propos de l’auteur


Jean-Michel Frappier 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog