Magazine Société

Les réseaux sociaux au service de la luttre contre la fraude ?

Publié le 25 novembre 2009 par Flavienneuvy

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter...) peuvent-ils être utilisés par un employeur, par un assureur ou par la sécurité sociale pour détecter les fraudes ? La question de pose et plusieurs exemples viennent d'être relayés par les médias. Le dernier en date concerne une Canadienne en arrêt maladie depuis 1 an pour cause de dépression : son assurance a décidé d'arrêter de lui verser ses indemnités après avoir vu sur Facebook des photos de cette personne qui n'avait pas l'air très dépressive...Dans le même ordre d'idée, on peut relever le cas de cette Norvégienne qui déclarait à l'administration être seule avec deux enfants mais qui était en concubinage dans son profil sur un site de socialisation...

Alors peut-on imaginer la CAF, les impôts ou la sécurité sociale utiliser ces réseaux pour démasquer les fraudeurs et surtout est-ce souhaitable ?

A mon sens oui. La lutte contre la fraude est une priorité. Il n'y a aucune raison que quelqu'un se déclare célibataire avec des enfants à charge pour pouvoir toucher l'allocation parent isolé si cette personne vit avec quelqu'un. C'est très courant (j'en connais personnellement) et très facile. Rien ne justifie que quelqu'un soit en arrêt maladie si celui-ci n'est pas justifié. Alors si en plus cette personne met sur Facebook des photos d'elle en train de faire du ski alors qu'elle est censée être en dépression et bien tant pis pour elle.

Flavien Neuvy


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flavienneuvy 1312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine