Magazine Football

Ben Arfa donne le tournis au PSG

Publié le 29 octobre 2007 par Bernard Suzat
Auteur d'un spectaculaire doublé, Hatem Ben Arfa a encore fait le spectacle avec son compère Benzema. La France du foot s'emballe pour ce duo !
Sous les yeux de ses copains parisiens, de sa famille, d'un Parc des Princes pris de vertige et de téléspectateurs ayant sans doute fait des bonds sur le canapé, Hatem Ben Arfa a éclairé la soirée de l'OL.
Il n'a pas été tout seul. Un joueur dépend aussi de ses copains. Hatem a notamment bénéficié d'une action époustouflante de Karim Benzema pour s'offrir un but dans la foulée du premier. Des buts en forme de flèches arrivées dans le but de Landreau. Avec le pied gauche d'abord. Le pied droit ensuite.
L'Olympique Lyonnais peut en être convaincu : quel bonheur de disposer d'un joyau comme Ben Arfa et d'une étoile comme Benzema. Qu'importe finalement que l'adversaire hier soir soit venu pour partie du championnat de CFA, qu'il soit mal classé, en proie au doute, etc... Ce n'était pas le problème de Lyon et encore moins de Ben Arfa et Benzema qui jouent au football comme ils respirent, qui donnent au jeu ses lettres de noblesse. Et qui laissent de côté, les adeptes du football castagne, du football béton, du football qui exaspère et peut vider les stades
Benzema applaudit par le Parc des Princes
Hatem Ben Arfa et Karim Benzema ne risquent pas de faire déserter les enceintes. Ils seraient plutôt du genre à encourager les abonnements à vie. « Ce sont des joueurs à qui il fallait laisser un peu de temps », dit Jean-Michel Aulas au sujet des nouveaux diablotins de l'Olympique Lyonnais. Et c'est un fait, la vie de l'OL a changé d'un coup, depuis que les deux hommes couvés par le centre de formation sont sortis plus souvent du tiroir. « C'est formidable de voir ces garçons, c'est un nouveau bonheur pour le football français », confiait Eugène Saccomano qui a pourtant écumé quelques terrains. Mais qui lui aussi est resté sans voix hier soir.
Les deux lionceaux firent du Parc des Princes un lieu de scène idéal. « Hatem a cet indéniable talent. Mais on travaille énormément avec lui sur le replacement, la rigueur », affirmait récemment Alain Perrin qui n'aurait pas été navré de voir son poulain jouer un peu moins facilement lors de son duel devant Landreau, synonyme du 3-0.
« Le football, c'est du plaisir et des prises de risques », dit souvent Hatem Ben Arfa. Ce raisonnement vaut aussi pour Karim Benzema applaudit par le public du Parc (qui l'avait pourtant conspué de manière stupide lors de la composition des équipes) après un rush de près cinquante mètres.
« Il est normal que des grands clubs s'intéressent à Karim. Mais, il n'est pas à vendre. Et si le Real le veut, il coûte de toute manière cinq fois le prix de Mahamadou Diarra ! », a confié Bernard Lacombe lors de l'émission Telefoot.
Au rythme où vont les choses, le téléphone devrait sonner également pour Hatem Ben Arfa grand metteur en scène Porte de Saint-Cloud hier soir. « Hatem est bien dans sa peau, il évolue, il a compris en quoi consistait son métier », souligne son agent Karim Djaziri.
Dans l'atmosphère très particulière du Parc des Princes, l'OL sut s'appuyer sur le talent et la solidarité pour faire le break. Avec, il faut en convenir, un duo Ben Arfa-Benzema à couper le souffle. Impressionnant
Christian Lanier

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Suzat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines