Magazine Politique

Xavier Bertrand et le revers d'opinion

Publié le 27 novembre 2009 par Exprimeo
Xavier Bertrand est à la veille d'un conseil national qui lancera des élections régionales à très hauts risques. L'UMP est-elle en plein hors jeu culturel ? Le mouvement présidentiel a mauvaise opinion et bonne presse parce cette dernière n'a pas encore pris le tournant mais un mauvais score en mars et le "rattrapage" pourrait être encore plus redoutable dans une telle ambiance. Sur le fond, l'UMP a raté l'après-européennes. Dans l'actuelle vie politique évènementielle, la querelle, la contestation, la dramatisation sont les meilleurs supports de la distinction. La crise guette donc au coin de chaque matin. Le Gouvernement parle d'une seule voix, c'est qu'une excessive autorité contraint au silence. Le Gouvernement parle de plusieurs voix, c'est une dissonance qui révèle la crise interne … Tout est crise. Cette logique poussée à l'extrême est une forme d'autodestruction pour le collectif. Cette nouvelle donne doit interpeller tous les acteurs de la vie politique. Mais cette nouvelle donne a donné le tempo depuis début septembre ouvrant une séquence temps particulièrement difficile pour la majorité présidentielle. Le pouvoir exécutif doit trouver un nouveau rythme, une nouvelle expression, un nouveau positionnement pour chacune de ses composantes et il n'y parvient pas pour l'instant. La conjoncture faite de pessimisme pour cause de crise économique est passée par là. A peine croit-on les avoir compris les Français et ils ont déjà ... changé. En réalité, derrière le changement apparent demeurent toujours des constantes. Mais ces constantes peuvent être considérablement amplifiées par la conjoncture. La crise économique s'impose progressivement comme le passif de la majorité. Elle ajoute à l'insupportable parce que l'opinion est amère et revancharde. Sous cet angle, la première moitié de mandat de Nicolas Sarkozy est un rendez-vous manqué. Elle n'a pas été gagnée mais peut-être n'était-elle tout simplement pas gagnable dans de telles circonstances avec le socle de départ des engagements de 2007 et la personnalité des leaders emblématiques de l'actuelle majorité ? Les régionales peuvent être désormais un plongeoir pour l'UMP alors qu'elles devaient être le tremplin pour 2012 ...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines