Magazine Humour

Plan de défense contre les vils astéroides

Publié le 29 octobre 2007 par Benoit B.
Impact astéroide

Comme nous l’a appris le documentaire Armaggedon, les astéroïdes ca craint grave du boudin, et vu que Bruce Willis ne sera pas toujours la pour nous sauver il est temps de prévoir un plan de défense contre les forces du mal.
Les corps spatiaux ne sont pas tous méchant, il y en a même des carrément sympa qui passent a côté de la terre pour faire un petit coucou à tout le monde comme la comète de Halley (“Halley la comète, Halley la comète Halleeeeey !! Halleeeey Halleeeey Halley Halley, Halley, Haaaaaaa-lleeeey” Oui je payerais au centuple un jour pour ce genre de jeu de mot vaseux) que tous les astronomes attendent tous les 76 ans avec impatience histoire de tailler le bout de gras et savoir si la femme et les enfant vont bien. Malheureusement, comme partout, il y a aussi des gros saligauds, c’est le cas de l'astéroïde Apophis (Petite aparté, les comètes sont plus petites que les astéroïdes et composée de roches et de glace, les astéroïdes c’est plus gros et c’est 100% caillasse donc plus méchant), envoyé très probablement par les Goa’uld pour avoir un nom pareil, qui devrait passer à 40 000Km de la terre en 2029, ce qui fait vachement près à l’échelle de la planète (parce que bon, a échelle humaine un mec qui me lance un cailloux et qui me rate de 40 000 Km il me fait pas bien peur faut avouer même si c’est pas très très sympa d’essayer de caillasser les gens namého). Si mes souvenirs de physique sont exacts l’orbite géostationnaire sur laquelle tournicotent la plupart de nos satellites se situe à 36 000 km d’altitude environ, Apophis se prépare donc à faire un joli strike sur nos télécommunications. Mais ce n’est pas le pire, ca a la limite ca nettoiera un peu notre espace de toutes ces cochonneries métalliques, non, la ou c’est nettement moins fun c’est que ce même astéroïde pourrait être dévié par la gravité terreste et nous tomber droit sur la tronche en 2036, et je sais pas vous mais déjà un petit cailloux ca fait mal quand on se le prend au coin du pif alors un de plusieurs millions de tonne je veux pas savoir ce que ca va donner. Enfin, pas de panique, cet astéroïde est trop petit pour annihiler la planète, ca devrait juste bousiller un ou deux continents voir, avec un peu de bol, faire un grand “plouf dans l’eau”.
Impact astéroide

Malgré tout on ne plaisante pas avec le cassage de notre belle planète polluée et de super scientifiques russes on décidé que “Bordel de merde !!! On va pas se laisser berner par une vieille caillasse de l’espace, faut qu’on se prépare a lui péter la face !!!” (Les discours classieux et polis n'ont jamais été le point fort des scientifiques russes, par contre ils aiment bien les rimes). Les solutions envisagés sont toutes bien rigolotes et en plus ca me donne l'occasion de faire une liste, j'adore faire des listes :')
  • La solution "On lui nuke la face" : Un grand classique que tout le monde connait maintenant qui consiste tout bêtement à envoyer une tête nucléaire à explosion atomique radioactive sur l'astéroïde pour essayer de lui faire dévier sa trajectoire. Cette technique nécessite par contre de shooter l'astéroide quand il est loin pour lui laisser le temps d'éviter notre jolie planète et aussi pour éviter les retombées radioactives qui ne manqueraient pas de nous transformer en mutants assoiffés de sang si on se les reprenaient sur la tronche.
    Impact astéroide

  • Solution du chauffage : Le but ici est de faire varier la vitesse de l'astéroide de seulement quelques centimètres par seconde ce qui peut faire tout la différence. Pour ca un véhicule spatial viendrait se "coller" sur le vilain astéroide et déploierait une voile solaire concave qui viendrait refléter les rayons du soleil sur la surface du cailloux comme une loupe sur un nid de fourmi. La concentration des rayons du soleil ferait alors chauffer la température sur une zone restreinte et, grâce à la faible gravité de l'astéroide, lui permettra de "s'évaporer" créant un jet de matière qui devrait faire dévier le cailloux de sa trajectoire d'origine.
    Impact astéroide

    Cette technique, bien que chouette à voir, est très délicate à mettre en place parce qu'il est difficile de prévoir avec précision la réaction du jet de matière, si celui-ci sera suffisant pour dévier la trajectoire pour éviter la terre et également prévoir que le jet de matière se retourne pas violemment contre la voile solaire, la pauvre.

  • La solution du pousse-pousse : Sur le même principe de déviation de trajectoire que la précédente mais en version plus bourrinos, il s'agit cette fois de venir "accrocher" des réacteurs sur l'astéroïde pour les allumer si jamais le bestiau s'approche trop près de nous.
    Impact astéroide

    La encore la grosse difficulté va être de placer correctement les réacteurs pour dévier efficacement des milliers de tonne de caillasse et pas la transformer en toupie infernale de l'apocalypse en la faisant tourner sur elle même à grande vitesse (oui je sais bien que ca risque pas d'arriver mais l'idée d'un astéroïde toupie ca me fait marrer, je dois être un peu stupide sur les bords)

Dans le cas ou on n'arriverait pas à dévier correctement la trajectoire un "plan de secours" pourrait être de faire rentrer en collision un plus petit astéroïde sur le gros vilain (et vice-versa), vu que cela est fréquent dans l'espace et par le grand miracle du hasard cela pourrait peut-être éviter une catastrophe. Hum, j'aime toute cette grosse part de hasard là dedans, très rassurant "oh bah on a cas pousser ce météorite la on verra bien ce que ca donne", si ca a la même effet que lorsque je joue au billard en tapant les boules au pif ca va être l'apocalypse !!!
Bien sur, toutes ces solutions ne peuvent fonctionner correctement que si on prévoit l’impact d’un astéroïde suffisamment à l’avance, c’est pour cela que plusieurs agences spatiales, dont l’agence spatiale européenne qui a lancé depuis 2004 un projet de protection contre les géocroiseurs (petit surnom des astéroïdes qui passent dans notre orbite géostationnaire, soit, en langage courant “les astéroïdes qui sont a deux poils de fesse de nous tomber dessus”), sondent l’espace à la recherche de ces corps célestes qui pourraient potentiellement nous tomber sur le coin du pif afin de parer au pire. Parce que si on prévoit pas suffisamment à l’avance "we are screwed" comme disent les anglais
Impact astéroide om nom nom

Mince, je viens de me rendre compte que c’est lundi et que c’est encore un sujet “science” (même si bon, vu la vulgarisation a deux balles du billet et le gros n'importe quoi des schéma je sais pas si on peut vraiment considérer ca comme un truc vraiment scientifique oO c'est même la grosse honte comme billet en fait --'), ca devient une habitude et c’est même pas volontaire, ca doit être à cause du brusque retour au boulot après le week end, la tronche dans les calculs toute la journée ca a tendance à me traumatiser :‘(
- Via -

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benoit B. 13656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines