Magazine

Fin de l'histoire

Publié le 29 novembre 2009 par Toulousejoyce

TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS. Le délibéré est tombé hier matin pour Sophie Dieudonné, 75 ans : deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve (SME), obligation d’indemniser les victimes, et 115 000 euros de dommages et intérêt à régler à la partie civile au titre du préjudice matériel. C’est plus que les 18 mois SME requis par le parquet le 2 octobre. Les magistrats ont donc jugé que Sophie Dieudonné était un escroc et non cette amie gentille qui avait voulu rendre service à Margarette, décédée en septembre 2005 des suites d’un cancer « certainement causé par ces soucis » selon Me Vincent Hoarau, avocat de la partie civile. La gramoune dionysienne était poursuivie pour escroquerie sur une personne vulnérable. L’affaire commence en 1999. Alain, le mari de Margarette découvre le pot aux roses quand il se rend à sa banque pour contracter un prêt pour l’achat d’une nouvelle voiture. Il tombe des nues en découvrant que son établissement refuse de lui accorder le crédit. Il ne comprend pas. Le couple n’a pas un train de vie élevé. Lors de l’audience, Alain explique au tribunal qu’avec sa femme, il sortait peu. Pas de crédit. Et malgré ça, le couple


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulousejoyce 77 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog