Magazine Culture

Heroes : 2.04 The kindness of strangers

Publié le 29 octobre 2007 par Nicolas Dumont

heroes204

Diffusion originale : 15/10/2007

Chaîne : NBC

Audience : 11,41 millions

          Heroes avait commencé à augmenter légérement de niveau lors du précédent épisode et nous avait laissé sur la découverte du macabre destin de Bennett. Qu'en est-il de ce 4ème épisode ?

          Claire/Bennett   Autant j'aime toujours Hayden Pannettiere, autant ses intrigues depuis le début de cette saison sont à chier. Cela provient sans aucun doute de la présence de l'horripilant West. Il a toujours autant une tête à claques celui-là. Il ne fait que nous offrir des scènes à l'eau de rose, se voulant être toute mignonnes, empreintes d'un romantisme niais. Tout ça pour convaincre Claire de rester avec lui. Pas qu'elle ne l'aime pas même si elle en aurait toutes les raisons du monde. Non. C'est juste que papa Bennett veut protéger les arrières de sa famille et ne veut pas que sa fille sorte avec un garçon pour le moment. Sauf si elle lui présente. Une sorte de test qui, en plus d'être gênant, serait voué à l'échec car c'est un malin le Bennett et il remarquerait tout de suite que West cache quelque chose. En lui offrant encore une fois un petit tour dans les airs toujours aussi ridicule, il la persuade de rester avec lui. Pour couvrir ses sorties tardives, Claire ment à son père en lui disant avoir rejoint les pom-pom girls. De deux mensonges, on choisit le moindre. Heureusement que le personnage de Bennett en lui-même remonte le niveau. J'aime toujours beaucoup son air mystérieux. La (très courte) discussion avec l'Haïtien était la bienvenue. Il semblerait que les tableaux se trouvent à Odessa, en Ukraïne. Pourquoi là-bas ? L'avenir nous le dira.

          Maya / Alejandro / Sylar    Voilà maintenant tout ce joli monde réuni. Bah oui, on allait pas laisser ce pauvre Sylar seul et comme le hasard fait bien les choses, il se retrouve on ne sait comment exactement sur la route de ce qui est devenu deux bons gros boulets. Des boulets car leur intrigue n'avance toujours pas et Maya ne sent pas du tout l'arnaque lorsque Sylar lui dit qu'il connait le docteur Suresh et qu'il va les mener à lui.  Au lieu de cela, elle préfère s'extasier comme une petite folle à la voix criarde. Dommage pour Sylar qui est lui un personnage intéressant. Enfin, quand je dis Sylar, je devrais plutôt dire Gabriel. Sans ses pouvoirs, il est redevenu l'homme banal qu'il était avant. L'avantage, c'est qu'avec lui, les choses vont peut-être enfin s'accélérer.

          Micah    Première fois depuis le début de la série que Micah a une intrigue bien à lui, loin de sa mère. On pouvait s'en réjouir tant le jeune garçon est un personnage sympathique. Le problème, c'est qu'on l'a fourré dans une histoire pas très passionnante sur laquelle on s'attarde trop longtemps. Je n'avais pas tilté lors de l'épisode précédent mais l'espèce de vieille sorcière chez qui sa mère l'a laissé est en fait sa tante. Le voilà donc en cohabitation avec celle-ci et ses deux de ses cousins. Un garçon ayant approximativement le même âge que lui et Monica qui est elle plus vieille. Cette Monica fait elle aussi partie de la grande tribu des Heroes. Un hasard de trop ? Pas vraiment étant donné que leurs pouvoirs proviennent de modifications génétiques  héréditaires. Son pouvoir ? La capacité de reproduire dans la réalité ce qu'elle voit à la TV. En voilà un pouvoir qu'il est étrange. Je ne vois pas trop où cela pourra nous mener. Un petit manque d'imagination des scénaristes tant le nombre de capacités spéciales imaginables est grand. Notons que cette intrigue se déroule à la Nouvelle-Orléans. Un lieu qui fait immédiatement penser au drame qui s'y est produit : l'ouragan Katrina. Pas une mauvaise idée de localiser une intrigue dans cet environnement tout comme le fait une nouvelle série policière de la rentrée, "K-Ville". Le hic, c'est que l'on exploite pas du tout cela au cours de l'épisode. Un peu dommage.

          Parkman / Molly / Mohinder / Nathan    L'intrigue qui sauve le tout. Pas étonnant. C'est le cas depuis le début de la saison. Le mystère continue de s'épaissir et l'ambiance sombre qui s'en dégage est vraiment plaisante. On retrouve Angela Petrelli à l'hôpital suite aux blessures endurées il y a de cela deux épisodes. Des blessures provoquées par l'agression du zorro masqué invisible, grand méchant de la saison. Motivée par des raisons qui nous sont encore inconnues, elle prétend être responsable de la mort de papa Hiro et que ses blessures sont dûes à une tentavive de suicide. C'est sans compter le très perspicace Parkman (pas dur avec de tels pouvoirs) qui sait qu'elle ment. Pour quelle raison ? On en sait encore rien mais celle-ci a peur que l'on découvre de quoi ses anciens acolyres Heroes et elle-même sont capables. Des anciens acolytes que Nathan reconnaît sur les photos individuelles marquées du fameux dessin. Celles-ci proviennent d'une photo de groupe réunissant notamment Linderman, papa Hiro, Charles Deveaux, Angela Petrelli, Bob (l'homme à la charge de la compagnie qui est en contact avec Mohinder) et le père de Parkman. Bob serait donc lui aussi un Heroes et j'ai été assez étonné de sa présence parmi eux. Mais la grosse nouvelle, c'est que le père de Parkman serait apparemment le fameux zorro masqué invisible. Ca gâche un peu le charme de lui donner une tête à ce méchant. Un méchant que Molly parvient à localiser mais pas sans peine puisqu'elle s'évanouit. Un cliff pas très cliff vu que l'on sait très bien que celle-ci ne mourra pas. Nathan, quant à lui,  a enfin coupé ce repère poilu de microbes et aliments en tout genre. Il va voir ses fils à leur école. Des fils que je ne me souviens pas avoir déjà vus mais je dois me tromper.  Pas très utile mais bon. Par contre, cela fait maintenant deux fois que l'on nous montre son reflet totalement brûlé dans le miroir et je doute que cela soit sans raison. j'aime beaucoup l'effet en tout cas.

                   ******************************************************************************

         Au final, un épisode assez décevant qui se concentre beaucoup trop sur des intrigues inintéressantes.Claire et West sont beaucoup trop mielleux, Maya et Alejandro font du surplace en oubliant d'être intéressants tandis que l'on traîne un peu trop sur Monica, la cousine de Micah. Pas de trace de Nikki, Peter ou Hiro. Bizarrement, je ne me suis pourtant pas ennuyé au cours de cet épisode. Sans aucun doute grâce à l'intrigue de Parkman and cie qui relève le niveau.

                   ******************************************************************************

         


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Dumont 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte