Magazine

Première leçon: bien connaître ses adversaires!

Publié le 04 mars 2008 par Poker478

Après s’être fait une idée sur le Texas Hold’em en jouant avec de l’argent virtuel, il est arrivé le moment de passer à l’étape suivante et de jouer avec de l’argent réel. C’est la seule façon de voir la différence entre le jeu avec une mise réelle et celui ou l’argent n’est qu’une question vraiment virtuelle. La première chose à observer c’est que tous les joueurs auront un autre style de jeu, plus prudent, plus sage..

Aux débutants, on recommande, en général, jouer aux tournois Sit et." class="mod">and Go, puisqu’on peut recevoir, même avec des montants dérisoires, assez de jetons pour jouer le plus de des livres intéressants.">des livres intéressants.">mains possible et gagner le plus d’expérience. A Texas Hold’em non.">non.">No Limit, les différences entre les joueurs sont considérables
">
">:
on peut y voir des débutants, mais également des joueurs expérimentés. Il y a aussi les “maniaques”, ceux qui font les fous et qui n’épargnent aucune action, même si ça les mène à se ruiner. De l’autre côté, il y a les sages qui gardent bien leur argent et adoptent plutôt une stratégie de jeu passive. Du reste, la plupart essayent de combiner les styles de jeu dans l’un problème intéressant." class="ver">espoir de trouver la stratégie gagnante. L’important est de suivre ses adversaires et de s’adapter à leurs manières de jeu. Voici un petit guide qui va vous aider à savoir avec qui vous avez affaire:

Le gagnant actif
">
">:
c’est l’attitude optimale, qui devrait être visée par tout joueur. C’est le type de joueur qui va sur peu de mains, mais auxquelles il adopte une stratégie forte et décisive. Rusé et difficile à lire, il est important que tu viennes ce soir. Dans certains cas, le futur est aussi possible." class="verupdated">de sorte qu’on ne puisse pas se rendre compte s’il a ou non une bonne main, il change en permanence ses stratégies de jeu en fonction de l’adversaire. Lorsque vous rencontrez un tel joueur, essayez de ne pas jouer contre lui, sauf si vous ayez de très fortes cartes.

Le perdant agressif, c’est le maniaque pour lequel l’action est la plus importante. Comment peut-on le reconnaître? Il mise de gros montants et bluffe dans la plupart du temps. C’est le type de joueur qu’on voit dans les films.. il est, peut-être, ivre ou bien il ne joue que pour le divertissement. Quelle que soit la vérité, une chose est certaine
">
">:
le maniaque est un danger pour votre argent, mais il j'ai mangé, il a fini, on a dit, etc." class="mod">est aussi vrai que son argent est d’autant plus en danger. Attendez-le au tournant
">
">:
le moment opportun est quand il bluffe et vous avez une carte forte.

Le perdant passif
">
">:
Le payant fait juste a le sens de “fair” (au sens de justice). Pour dire “only”, écrivez seulement; “exactly”, écrivez exactement; “immediately”, écrivez tout de suite." class="ver">juste ce qu’il ne devrait pas faire, il paye lorsqu’il a de petites cartes et lors-ent ou -ont, par ex.: ils disent, etc., elles font etc." class="modupdated">qu’il a des cartes fortes, il ne fait que peu de relances. Le motif de son jeu reste inconnu, mais quand on rencontre un tel joueur, on peut être heureux, puisqu’il est le plus faible. Tout ce que vous devez faire pour prendre son argent est jouer à/au, par ex.: je joue au baseball ce week-end." class="mod">jouer poker d’endurance
">
">:
forcez quand vous avez des mains fortes et agissez lorsqu’il relance. Il ne vaut pas la peine d’adopter avec lui des stratégies élaborées.

Le vainquant passif
">
">:
C’est la pierre de la partie. Il ne joue que peu de mains et il est facile à lire. Bluffez si vous supposez qu’il ait des cartes faibles et agissez lorsqu’il relance.

Outre le facteur psychologique, il faut aussi s’y connaître un peu en mathématiques pour estimer en permanence les chances de gain. Les professionnels utilisent aussi le facteur émotionnel, lorsqu’s au pronom sujet, par ex.: ils ou elles). Exception = si le sujet est pluriel." class="modupdated">ils mettent en place des stratégies d’intimidation de l’adversaire. Avec tout cela, le poker et (conjonction) ou est (forme du verbe être)." class="ver">est peut-être, le plus beau jeu d’esprit, l'eau, l'homme, qu'elle." class="modupdated">puisqu‘ en plus de l’intelligence, on a besoin d’astuce et de sagesse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :