Magazine

De l'art d'eduquer ses filles avant qu'elles ne deviennent trop pouff'

Publié le 07 septembre 2008 par Sodilettante

En prenant le train pour La Rochelle j'ai partagé le wagon avec ce que je pense être trois frère et soeurs à en déduire de leur complicité rivale, de leur même rapport « nez-bouche » et de la tonalité de leurs prénoms.Marguerite est l'ainée. Grande, blonde, une robe Maje saumon, un keffier sur ses épaules frêles, un visage doux et volontaire, de longues jambes croisées avec une élégance étudiée et au bout de celles-ci des ballerines assorties au foulard arabe dont elle ne connaît sans doute pas la signification. Mademoiselle est classe et poseuse; elle feuillette le magazine Elle que maman lui a offert sur le quai. Et elle... a 13 ans tout au plus.
En face sa petite soeur : Anne-Marie, pénible à en croire les regards exaspérés de Marguerite, mal coiffée, tellement gamine. Elle aussi feuillette Elle, un autre je suppose. Je pense qu'elle a 10 ans. A côté le mâle de la fratrie, Balthazar. Il est grand, tout en longueur, il paraît avoir 14 ans mais à la façon dont il dévore sa sucette aux 5 goûts on devine que son physique est allé bien plus vite que son mental. Les deux filles papotent avec excitation du must have des 7 prochains jours. « Il est trop beau. Faut absolument demander à maman de l'acheter en rentrant !» (bien prononcer le Ma de maman). Je le veux. Non! je l'ai vu avant...
Anne-Marie, mouchée, se tourne vers son frère pour goûter le 4e goût de la sucette à 5 goûts. Marguerite en profite pour saisir une tablette de chocolat Milka dans son petit sac Gérard Darel et en détaille le paquet avec attention. 345 calories. Aïe. Sa sœur grimace avec compassion pour le carnage que son ainée s'apprête à faire. Marguerite casse deux carrés de chocolat, pas plus merci, et continue d'effeuiller son magazine pour femme. Page 30 « le top 10 des fashion bags les plus en vue ». Page 50 « je suis la maîtresse d'un ministre». Page 70 «conjuguer votre vie de femme et votre vie d'épouse : les légumes du plaisir ».
C'est ainsi que Marguerite découvre la vie de sa maman et des autres mamans. Avoir la bonne attitude, acheter les bonnes marques, pour se faire les bons amis, pour se faire les bonnes relations, pour se faire les bons ministres.

(vous trouverez également cet article sur LadiesRoom)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sodilettante 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte