Magazine Blog

Entre réel et virtuel : qui crois-tu que je suis ?

Publié le 30 octobre 2007 par Christelle Membrey-Bezier @chrism

Vanina Delobelle, dont les billets ont inspiré mes écrits et mes réflexions au début des aventures bloguesques du cicla71, consacre un article passionnant à " la peur de passer de l'autre côté du virtuel ".

Elle évoque l'imaginaire du lecteur qui se construit une image du blogueur avec le temps.
Elle me rappelle ainsi que le blogueur, en exposant un certain nombre des ses points de vue,  facilite et suscite cette identification, cet attachement, cette projection fantasmatique.

"Ses lecteurs peuvent se faire une idée de ce qu'il est au fur et à mesure des lectures." , ajoute-t-elle supposant implicitement que tout acte d'écriture est authentique et sincère.

Par sa structure anté-chronologique, par son art du "je", le blog et son créateur  laissent souvent à entendre qu'ils vivent comme ils écrivent ou qu'ils écrivent comme ils vivent :-).

Une impression d'autant plus forte que la publication se fait souvent de façon spontanée et au fil des lectures.
Une impression accompagnée par l'auteur du blog qui semble crier dans l'espace internautique " regardez-moi, je suis là, j'existe, je suis authentique ".
Une volonté qui conduit l'être humain à quelques aménagements avec son âme, soudain plus lustrée, plus belle :-) ou plus noire, c'est selon.

Qui es-tu ? Qui crois-tu que je suis ? Que penses-tu de moi ? Questions immémoriales et si humaines ! Questions  aujourd'hui perpétuées par certains d'entre nous à travers les blogs ou tout autre activité de publication sur Internet.

Rappelons que cette écriture autobiographique et l'histoire de la littérature nous montrent à elles seules à quel point le mot " vérité" est trompeur, à quel point aussi la question des limites est passionnante.

Jean-Jacques Rousseau, qui m'a toujours fascinée, est de ceux qui posent ces questions lorsqu'il prétend prendre  sa plume pour narrer son existence " dans toute la vérité de la nature ".

Oui, certains des lecteurs de ce blog semblent savoir mieux que moi qui je suis, à quoi et à qui je pense :-).

On invente, on brode, on rit, on pleure, on placarde, on fronce les sourcils, on sourit encore :-).

Et puis on me regarde, on me rencontre ou on m'écoute. L'écriture prend corps. On cherche les liens ténus entre mon écriture et mon âme. On ne les trouve pas forcément. On décide de les trouver. On me "google". On s'étonne de ce tee-shirt jaune, de ce pull gris, de ces yeux,  de cette voix sèche ou rieuse. On m'écrit pour exiger. On s'indigne parfois de voir que je continue à écrire, pire que j'aime cela :-) ! On m'encourage. On m'aide aussi. On veut savoir, on croit savoir, on sait ... un peu, on ne sait pas :-) !

Cher Cicleurs,
Ne laissons pas entendre à autrui que toute notre vie est à la portée de tous.
Rappelons à chacun que ces écrits numériques ne sont qu'une partie de notre âme, que la vraie vie ne s'écrit pas, qu'on ne saurait réduire  un être humain à ce qu'il publie sur Internet, que cette réduction-là serait dangereuse, qu'avoir conscience de cette limite, c'est être libre - ou croire qu'on l'est ;-) - , et qu'il est mille façons de lire une oeuvre, de la recevoir, de la comprendre.

Admettons qu'écrire, c'est avoir conscience de ces multiples, qu'écrire et publier ce que l'on écrit, c'est construire mais aussi accepter ou subir - hélas ! - les fantasmes d'autrui ... que cela mérite la peine que l'on réfléchisse avant de publier quoi que ce soit sur Internet.

Vivent les tee-shirts jaunes :-) , n'en déplaisent aux âmes tolstoïennes !

Ne dites pas tout de vous. Laissez rêver les autres.

Lire l'article de Vanina Delobelle :  de la peur de passer  de l'autre côté du virtuel.

Lire le Préambule des Confessions de Jean-Jacques Rousseau.

Téléchargement jrr.mp3 : entendre ma voix qui se passionne pour Jean-Jacques et le Préambule des Confessions.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christelle Membrey-Bezier 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines