Magazine Humour

Perdu(rer)

Par Spicynico

Je suis fatigué.
Je repense à ce tableau de jeunesse, dont je n'ai malheureusement pas de photo sous la main, qui m'avait été inspiré par cette phrase de Mort à Venise de Thomas Mannmais sa parole favorite était tenir.
C'était un tableau de jeunesse, avec toute son imperfection, mais aussi toute la sauvage immédiateté de cette âcre fin d'adolescence.
Et parfois j'ai l'impression d'en être encore là.

Demain, nous retrouverons nos programmes habituels, je vous raconterai probablement le jour où je me suis mis du mascara pour voir ce que ça faisait. Sur les joues, ça fait de petits traits noirs partout.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Spicynico 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog