Magazine Conso

La “massification” des produits de luxe ou phénomène de Trading-up

Publié le 20 mai 2008 par Lanette78

En termes d’offre produits, on observe depuis ces dernières années, que la frontière entre le luxe “très” accessible et les objets ordinaires devient de plus en plus floue, surtout lorsque les industries traditionnelles mass-market élaborent une montée en gamme (appelée Trading-down) de leurs produits, et que les marques de luxe cherchent à rendre accessibles certains produits clairement sélectionnés (Trading-up). Ce phénomène de massification des produits de luxe  consiste à développer et décliner des produits de luxe intermédiaire en produits de luxe accessible avec un mix-marketing étudié et élaboré, et ce afin de toucher une clientèle élargie.

D’après Idris Mootee, stratégiste Marketing, cette pyramide des marques (ci-dessous) représente la stratification de différents types de marque en partant d’une marque mass-market jusqu’à la marque de luxe, en passant par des marques intermédiaires (marque médium, marque de qualité, marque leader).

Conscientes de ces évolutions, les marques mass-market ou les marques dites ”premium” s’approprient les codes du luxe, en faisant de cette promesse un levier de revalorisation et de désir pour leurs marques, on parle alors de “luxurisation” des produits mass-market.

La “massification” des produits de luxe ou phénomène de Trading-up

Selon Danielle Allérès (auteure de l’ouvrage “Luxe.. Sratégie, Marketing”), le but de la massification des produits de luxe est de toucher une clientèle “middle-class” de plus en plus exigeante, et cela représente une nouvelle source de rentabilité pour les marques de luxe.

Les grandes maisons de luxe ont eu une intelligence stratégique considérable en inventant les séries limitées, en jouant sur l’effet collector et en déclinant leurs grands classiques comme les sacs siglés en toile enduite de Vuitton, mais revisités par de très grands créateurs. … Elles donnent une touche de modernité à leurs grands classiques tout en rendant leurs produits de luxe indémodables grâce à des déclinaisons de couleurs, de matières et de formes. Ce qui leur permet en outre de jouer sur les diversités culturelles des différentes clientèles.

Compte tenu de ces tendances, internet représente un formidable moyen de mettre en avant et de vendre des produits de luxe accessible, comme la petite maroquinerie, les accessoires, ou encore la parfumerie… et de toucher une nouvelle clientèle, qui aura été initiée à la marque de luxe grâce à internet.

Source : Idris Mootee, “60 minute Brand Strategist, SA Press, Janvier 2005. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Check-up gratuit pour tous les vélos avec la FPS

    Check-up gratuit pour tous vélos avec

    En 2007, la France a recensé 20,7 millions de pratiquants de vélo, soit 45% des Français âgés de 4 à 65 ans. La petite reine se place ainsi en tête du palmarès... Lire la suite

    Par  Doukyo
    CONSO
  • Mock-up du MacBook tablet

    Mock-up MacBook tablet

    Grand fan d’Apple que je suis, j’ai passé la soirée sur Photoshop à concevoir ce prototype où j’y représente, plutôt simplement, ce que j’aimerais retrouver dan... Lire la suite

    Par  Joffrey
    CONSO, GADGETS, HIGH TECH
  • Kabuki MAKE UP FOR EVER : une douceur incroyable

    Ce week end, de passage sur les champs élysées je suis allée faire un p'tit tour chez sephora pour voir un peu ce que je pouvais bien m'acheter pour profiter de... Lire la suite

    Par  Belimie
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, MAQUILLAGE
  • iPod : Shut up and let me go

    On connait tous les publicités d’Apple pour son fameux iPod, très artistiques et dans un style unique, repris cependant par beaucoup. Lire la suite

    Par  Joffrey
    CONSO, GADGETS, HIGH TECH
  • Make-up solaire

    Make-up solaire

    A l'approche de l'été, les poudres de soleil pointent le bout de leur nez et nous illuminent en version naturelle ou teintée... Lire la suite

    Par  Laurent Ballestra
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES, MAQUILLAGE
  • Select Clip # 41 : Elektrons - Get up

    Chaque semaine, retrouvez sur Blogsound un clip récent ou non , pour les souvenirs ou tout simplement pour découvrir. Aujourd’hui : Elektrons - Get Lire la suite

    Par  Steven Gibert
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE
  • SELECTCLIP #44 : Ting Tings - Shut up and let me go

    Chaque semaine, retrouvez sur Blogsound un clip récent ou non , pour les souvenirs ou tout simplement pour découvrir. Aujourd’hui :Ting Tings - Shut up and let... Lire la suite

    Par  Steven Gibert
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE

LES COMMENTAIRES (1)

Par Clem
posté le 30 octobre à 16:16
Signaler un abus

Article intéressant, mais vous pourriez vérifier vos définitions de trading up et trading down avant d'écrire votre papier. Vous avez inversé leur signification. Allez faire un tour sur business dictionary .

A propos de l’auteur


Lanette78 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine