Magazine Amérique latine

Brésil vs. Portugal

Publié le 14 octobre 2009 par Abracarioca

Depuis quelques jours, suite à sa diffusion à la télévision portugaise, une vidéo brésilienne pourtant vieille de 2 ans provoque la colère des Portugais. On y voit une actrice de télévision brésilienne (Maitê Proença) en pseudo-reportage amateur au Portugal  moquer ouvertement ses habitants et faire montre d’une ignorance crasse de la culture et de l’Histoire portugaises. Sous la pression, l’actrice a présenté des excuses mais le mal est fait comme on le constate sur Internet: communautés hostiles sur Facebook, pétitions et même appels à interdire à Maitê Proença de séjourner au Portugal…

Je n’ai pas particulièrement envie de revenir sur la vidéo elle-même en raison de sa médiocrité -je me contenterai de partager avec vous cette vidéo-réponse (en portugais du Portugal) que j’ai découverte sur le blog de Rosana Hermann, et qui corrige plusieurs erreurs de la vidéo originale:

Si je souhaitais évoquer ce sujet au-delà de la polémique actuelle, c’est plutôt pour me pencher sur les représentations que les Brésiliens se font des Portugais, et vice et versa.

Avant mon arrivée au Brésil, je ne soupçonnais pas en effet que les ex-colonisateurs faisaient l’objet au Brésil du même genre d’innombrables blagues que les Belges en France: “c’est l’histoire d’un Portugais qui…” (tapez “piadas de português” dans Google, vous verrez…) Rancoeur à l’égard de l’ancienne métropole, esprit de revanche? Le fait est que les stéréotypes brésiliens présentent les Portugais comme bêtes, lents et bureaucrates. On y moque aussi fréquemment l’accent portugais (si les Portugais comprennent parfaitement les Brésiliens, l’inverse est plus difficile). De plus, les Brésiliens affirment souvent avec amusement que le Portugal est à la traîne de l’Europe (”c’est le Tiers Monde du Premier Monde”, entend-on).

Ce qui n’empêche pas nombre de Brésiliens (environ 130 000 soit plus 1% de la population portugaise) d’y émigrer … et d’y être à leur tour victimes de clichés voire de discriminations. Ainsi, le fait que des ressortissants brésiliens soient souvent impliqués dans des affaires de prostitution et délinquance mène parfois à des généralisations abusives. Dans une étude brésilienne réalisée en 2008 et contestée par les autorités portugaises, 44% des 64 000 Brésiliens résidant légalement au Portugal disaient avoir été victimes de discrimination sous une forme ou une autre au cours de l’année précédente. Je me demande si je ne préfère pas encore les blagues…

Partager

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Abracarioca 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte