Magazine Juridique

Automne papeetien

Publié le 03 décembre 2009 par Argoul

Article repris par Medium4You. 

Iaorana, novema i te pae papeete : bonjour, novembre du côté de Papeete.

La popa’a (moi, femme blanche) n’est pas souvent chez elle ! On la réclame à Punaauia, on l’appelle à Papeari, on l’appelle à Mahina, on l’appelle et elle va. Et pendant ce temps se passent des évènements importants.

gaston-flosse-jacqueschirac.1259743867.jpg
La Justice a envoyé en détention provisoire le Metua (père). Gaston Flosse est envoyé à Nuutania dans un bâtiment neuf inauguré en mai 2009, le centre pour peines aménagées. Il y dispose d’une cellule individuelle. A noter que Nuutania est occupé à 285%. Pour accélérer son retour à la « vie civile », des prières ont été lues devant le monument aux morts (près de la Présidence et au Tribunal). La foule était tout de blanc vêtue, le blanc est couleur de deuil ici (dites-le à Ségolène si elle vient !). Pendant ce temps, les liens se font et se défont autour du gouvernement. « Si tu me donnes un ministère, je signe avec toi la motion de défiance et donc la chute du gouvernement Temaru ; tu me donneras aussi des fauteuils pour mes feti’i (parents) sinon je ne signerai pas ». Ainsi va la Polynésie française.

En ce jour du 25 novembre, le « Vieux » a été libéré. Hier, une énième motion de défiance a renversé le gouvernement Temaru, et remis sur le trône M. Tong Sang. Plus assez de doigts aux mains pour compter les renversements… et durant ce temps les Polynésiens souffrent.

gaston-tong-sang.1259743882.jpg

Vous avez quelques économies ? « Air Flosse One » est à vendre. L’avion ATR 42-500 cherche un nouvel acquéreur. Acquis en 2003 pour 1,3 milliard de FCP, soit 11 millions € (XPF en sigle devise ; 100 XPF = 0.84€), l’avion aurait été destiné « aux administrations et établissements publics afin d’assurer leurs missions dans les archipels ». Il est estimé actuellement à 663 millions de FCP – soit seulement la moitié. Sûr que cela mettrait du beurre dans les fafa (épinards, pas Fabius !) du gouvernement pour équilibrer son budget.

ado-jambes.1259743891.jpg

Cinq enfants jouent au bord  d’un caniveau qui leur sert de toboggan, une très très grosse pluie, le drame, les enfants tombent, sont aspirés par la buse. Quatre d’entre eux retrouvés morts dans la rivière, 50 m en aval. Ils avaient 7, 9, 11 et 15 ans dont 3 d’une même fratrie. C’était samedi 21 novembre dans la commune de Faa’a.

Sabine de Tahiti


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte