Magazine Marketing & Publicité

Art urbain: Des graffitis venus d'ailleurs, entre création et dégradation

Publié le 04 décembre 2009 par Jérémy Dumont

Les graffitis peinent à trouver leur place dans la ville. Création, ou dégradation ? Art urbain, ou barbouillage coloré que riverains et collectivités s'empressent souvent d'effacer ? Certains artistes trouvent la parade en proposant de nouvelles formes de graffiti… une manière de réechanter la ville sans s'attirer l'ire des autorités.

Un arbre + un tricot = le graffitricot
S'inspirant des emballages de Christo, le "knitting" - que l'on pourrait traduire par "graffitricot" - consiste à tricoter un habit coloré aux divers objets urbains qui parsèment nos rues. Arbres, statues ou panneaux de signalisation se retrouvent ainsi parés pour l'hiver.

Art urbain: Des graffitis venus d'ailleurs, entre création et dégradation

"Grassffiti" : le graffiti se met au vert
Remplacez les bombes de peintures par des râteaux et des graines : c'est le "grassffiti", un grafitti vert qui apparaît au fil des saisons.

Des tags virtuels sur des cartes bien réelles 
Le jeu vidéo Jet Set Radio demandait aux joueurs de repeindre les murs d'un Tokyo virtuel. C'est aujourd'hui sur Google Street View que les apprentis peintres urbains pourront déployer leur créativité (ici dans une rue de San Fransisco). Une nouvelle forme d'hybridation réel/virtuel.

Art urbain: Des graffitis venus d'ailleurs, entre création et dégradation

Le graffiti lessivé
Vous souhaitez exprimer votre talent graphique tout en contribuant à la propreté de votre ville ? Laissez vous tenter par le "reverse graffiti" ou graffiti inversé. Cet artiste brésilien a choisi non pas de repeindre les murs d'un tunnel, mais de les nettoyer afin qu'ils retrouvent leur couleur d'origine. Ironie du sort, les autorités ont préféré lessiver l'œuvre.

Le graffiti "autorisé"
Les premiers week-ends de chaque mois, venez observer des "graffeurs" taggant tranquillement des mètres et des mètres de mur sur le Boulevard Raspail à Paris. Cette initiative de la Fondation Cartier, en collaboration avec l'association M.U.R s'inscrit dans le cadre de l'exposition "Né dans la rue" (prolongée jusqu'au 10 janvier).

Art urbain: Des graffitis venus d'ailleurs, entre création et dégradation


Philippe Gargov et Léa Marzloff

Rejoignez PSST ! La plateforme d'échanges interprofessionnelle !
Rejoignez PSST ! La communauté d'échanges interprofessionnelle !

envoyez nous vos actualités + inscrivez vous a la newsletter : www.psst.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte