Magazine Séries

Desperate Housewives [6x 10]

Publié le 07 décembre 2009 par Lulla

dnes_season4_dh_bree_miniba

Boom Crunch // 14 71o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_61131
vlcsnap_63868

   Nous y voilà : chaque année à cette même période, les températures commencent à baisser tandis que les premiers flocons de neige tombent ça et là, on se dit qu'il faudrait que l'on se penche sur nos achats de Noël en sachant bien au fond que l'on s'y prendra au dernier moment et puis quelque part en Californie, Marc Cherry et sa bande de scénaristes se demandent ce qu'ils vont bien pouvoir inventer pour créer l'événement avant la trève hivernale de Desperate Housewives. La prise d'otage, c'est fait. La tempête, c'est fait. L'incendie, c'est fait. J'avais misé l'année dernière sur une grande inondation mais c'est raté : cette fois, un coucou se pose sur Wisteria Lane alors que c'est l'effervescence à l'approche de Noël. Les mots "coucou" et "poser" n'ont pas été choisis au hasard. On nous parle de "crash d'avion" depuis quelques temps pour qui suit les spoilers de la série et on se retrouve avec "ça". Pour tout dire, je préfère largement cette version des faits, moins spectaculaire, c'est sûr, mais sobre et crédible. Voir s'écraser le vol 815 de Lost en plein quartier résidentiel aurait été tout simplement ridicule. Maintenant que j'ai dis un tout petit peu de bien de cet épisode, laissez-moi en dire du mal... !

   Je maudis les scénaristes d'être si prévisibles et si peu inspirés. Pourquoi structurer les épisodes "événements" toujours de la même façon ? Certains diront que c'est un respect de la tradition, d'autres parleront de cohérence, personnellement, j'ai opté pour la fainéantise ! Ca commence toujours de la même façon : boooo, un horrible événement se prépare... frissonez chers téléspectateurs, la catastrophe approche... et.... coupez ! Générique. "Three Days Earlier". Et nous voilà partis pour 40 minutes de "remplissage" avant que le drame n'ait enfin lieu pendant... 1 petite minute ! Mais que c'est gavant, bon sang ! Et ce n'est pas le résultat d'une quelconque frustration qui me fait dire ça, auquel cas l'équipe aurait réussi son coup puisque le but est de faire revenir les téléspectateurs en masse et les tenir en haleine. Non, c'est juste du dépit qui se transforme peu à peu en indifférence. Les cliffhangers sont totalement ratés.

   Qui n'a pas compris ce qui allait se passer dans le prochain épisode pour Lynette et Gabrielle ? Sans doute personne. Lynette a sauvé la petite Celia qui a failli se manger l'avion en pleine face, elle sera donc chaleureusement remerciée par ses nouveaux ennemis les Solis. Comme dans l'épisode précédent, cette dispute entre les deux couples est en tous points risible. Gaby passe pour plus bitch qu'elle n'est vraiment, Carlos devient un monstre d'égoïsme et Tom ne fait rien. Ils ne sont pas censés être potes avec Carlos ? Pourquoi ne va-t-il pas le voir ? Ah oui j'oubliais, les hommes du quartier sont dépourvus de couilles. Marc Cherry en a fait son dîner il y a de ça 5 ans. Bref, il n'y a pas grand chose à retenir de tout cela, si ce n'est que les tentatives de vannes ont échoué et que la suite, on la connaît déjà par coeur. On peut également s'attendre à ce que Lynette perde un ou ses deux bébés au moment de la chute, histoire de se débarrasser complètement de cette idée stupide qui a rendu son personnage et son entourage pathétiques. On peut quand même les remercier d'avoir fait tomber Bree lorsqu'elle entonnait ses chants de Noël, ça c'était drôle et ça mangeait pas de pain.      

vlcsnap_72726
vlcsnap_78888

   Les Bolen ont bien failli voir leur grand secret révélé au grand jour ! Heureusement pour eux, il arrive toujours un miracle à Wisteria Lane à peu près à cette période : le personnage gênant est emporté par la grande faucheuse, cette fois représentée par une aile d'avion. Personne n'a oublié Victor et sa picket fence plantée dans le coeur, ou Sylvia emportée par une bourrasque. Là, c'est pareil. L'infirmière fait chier son monde avec son chantage à deux balles : on la tue et basta ! Pourquoi se creuser la tête ? Autant je trouve le mystère fil-rouge pas trop mal géré jusqu'ici, autant cette facilité scénaristique est scandaleuse et fait que l'on n'avance pas du tout puisque tout ce qui s'est dit sur le secret était off. On peut bien glisser le mot "terroriste" entre deux phrases, ce n'est pas ça qui va relancer l'intérêt !

   Autre cliff' nul : "mais me dites pas que c'est pas vrai ? Bree serait-elle morte ?". Mais oui, on y croit. Trop de suspense là. Can't wait ! Sérieusement, le plan sur la main ensanglantée de Bree était de trop. C'est vouloir nous faire croire quelque chose qui est tout simplement impossible. En revanche, Orson est sûrement mort. Ben oui, maintenant qu'il a appris la vérité sur la liaison de Bree et Karl, quelle utilité pourrait-il encore avoir ? Sa réaction était relativement surprenante, toute en finesse : il a réussi à rendre Bree rouge de honte et il m'a fait beaucoup de peine le pauvre. Bree s'est tellement montée la tête autour de ce divorce... Et si les scénaristes avaient choisi d'achever Karl à la place de Orson ? Eh bien ce serait à la fois surprenant et idiot. Bree et Karl ont une alchimie parfaite, un des rares bons éléments apportés à la série dernièrement, ce serait dommage de s'en passer. Cela ne m'empêchera pas de gueuler comme un putois dans la prochaine review s'ils ont choisi la facilité en tuant Orson ! Vous l'aurez compris : quoiqu'il arrive, je ne serais pas content. lls se sont mis dans la merde tous seuls en même temps...

   Terminons par la dernière intrigue, hors-crash celle-ci, qui est comme de par hasard la meilleure de l'épisode, et de loin : la folie de Katherine poussée à son paroxysme. Aucune surprise à la base : elle fait accuser Mike d'avoir tenté de la tuer en la poignardant. Susan nous fait donc son numéro et là, THE bonne idée : elle demande à la fille de Katherine, Dylan, de venir au chevet de sa mère et découvre alors qu'elle s'est inventée une vie avec Mike et que son cas est encore plus grave qu'elle ne le pensait. La scène où Katherine se met à pleurer, à crier, à courir partout pour finalement s'effondrer dans le couloir de l'hôpital était absolument brillante ! Dana Delany nous a offert une prestation quatre étoiles bouleversante.      

vlcsnap_74729
vlcsnap_83795


// Bilan // Comme chaque année, l'épisode événement de Desperate Housewives tourne plus ou moins à la castastrophe mais c'est de pire en pire puisque les scénaristes ne prennent même plus la peine de chercher de nouvelles idées : ils se contentent de faire du copier-coller en espérant sans doute que l'on n'y voit que du feu. Malgré tout, il y a quelques bons moments de tension et une scène magistrale dont on se souviendra sans doute en repensant à la série quand elle sera terminée...

 

44069764


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par Robin
posté le 26 février à 19:30
Signaler un abus

Quelles copier/coller ont-ils fait dans cet épisode, Je ne vois pas ? :)

Par Robin
posté le 08 décembre à 09:08
Signaler un abus

C'etait vraiment un superbe episode ! Le Meilleur de toute la saison et c'est vrai que Dana Delany est juste SUBLIME ! Deçu qu'il ne t'ai pas plu plus que ça !

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines