Magazine Environnement

Sommet de Copenhague l’avenir d’une terre écologique d’après Kyoto

Publié le 07 décembre 2009 par Flash-News

A Copenhague, personne ne peut la rater, la plus grande conférence internationale consacrée aux changements climatiques, qui réunit 15.000 participants de 192 pays, s'est ouverte.

La terre est un cadeau, il ne faut pas la casser !


Sommet de Copenhague l’avenir d’une terre écologique d’après Kyoto

 

Le but est d'ouvrir la voie à un nouveau traité qui succédera au protocole de Kyoto qui expire en 2012.

Quelques déclarations :

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies et le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen semblent optimistes.

Yvo de Boer, secrétaire général de l'UNFCCC (Conférence des Nations unies sur le changement climatique) est plus prudent :

Le compte à rebours était terminé. Après deux années de négociations, le moment est venu de tenir parole.

Rajendra Pachauri, présidence du GIEC, rappelle que la fonte de l'inlandsis du Groenland, si elle est totale, pourrait entraîner une hausse de sept mètres du niveau des mers.

En France, Les Verts et Europe écologie soutiennent l’appel que Greenpeace et de dix ONG écologistes, humanitaires ou de défense des droits de l’Homme.

Pour Greenpeace, les gouvernements devront négocier un accord pour faire face au défi du dérèglement climatique.

Premier but annoncé :

Limiter la hausse des températures à 2 degrés.

De belles phrases de tout le monde, mais le risque est « un long communiqué final » qui sera vide de décisions, ou pâle de bonnes paroles, que tous défendront à grands cris, mais se garderont bien d’appliquer à la lettre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flash-News 2215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte