Magazine Animation

Noir

Par Jibouille

Mireille Bouquet, une tueuse à gage qui a la réputation d’être très efficace, reçoit un jour un mail d’une certaine Kirika Yumura dont le sujet est « un pèlerinage dans le passé ». En voyant cela, Mirelle décide d’aller à la rencontre de cette personne afin d’en savoir plus. Cependant, il semble qu’une certaine organisation, Les Soldats, la poursuit, et lorsqu’elle rencontre Kirika, elle est surprise de voir qu’elle est elle aussi poursuivit par Soldat mais aussi qu’elle possède un objet très particulier cher à Mireille. Une « relation de travail » se forme alors entre Mireille et Kirika qui est sûre de détenir un grand secret en sa possession mais n’a aucun souvenir sur elle ou sur ses actes dans le passé; seul le nom de Noir lui semble familier. Commence alors pour ces deux personnes un péril pour découvrir la vérité.

Noir

Noir fait débat, naviguant entre bonnes et moins bonnes critiques. Je dois dire que la déception l’a emporté sur le plaisir. Si Noir possède des qualités indéniables, ses défauts sont tout aussi importants.

Je vais commencer par son point fort: la musique. La bande originale est tout simplement magnifique. Salva Nos, le thème de l’action, est jouissif, tout comme Canta per Me. Une OST qui s’écoute encore et encore, avec toujours le même plaisir. UNE grande réussite.

L’histoire. Le thème de la tueuse amnésique et de l’organisation secréte et toute puissante revient fréquemment. Ca ne pose pas vraiment de problème, malheureusement, le rythme est lent. L’introduction est trop molle et beaucoup trop longue. Elle ne fait que présenter nos 2 héroines à travers des missions. Certes, ce n’est pas bien méchant mais le fait que cette intro dure une douzaine d’épisodes, le début ressemble plus à du remplissage qu’à une avancée du scénario.

L’arrivée de Chloé marque une nouvelle étape et on pourrait croire que l’intrigue va repartir. C’est le cas….. pour un temps du moins. Très vite, nous assistons à un retour de certains épisodes, inutiles à l’histoire. On apprend petit à petit ce qui s’est passé mais c’est trop étiré. Ca dure, ça dure, on n’en voit pas le bout et l’ennui commence à pointer le bout de son nez. Mais les 6 derniers épisodes rattrapent tant bien que mal ces petits ratés scénaristiques, avec un rythme plus soutenu.

La fin est attirante mais je ne peux qu’être déçu par une conclusion que je juge hâtive (pas assez détaillée, en gros). Des questions restent en suspens. Est-ce que j’ai mal compris? Est-ce que j’ai loupé 2-3 trucs? Est-ce que je me suis endormi devant? En tout cas, la fin reste obscure pour moi.

Pour ce qui est des persos, c’est mitigé. Chloé n’est pas celle que je préfére (contrairement à beaucoup) mais je la trouve très intéressante par son coté froid et détaché. Kirika est celle que je préfére pour les mêmes raisons que Chloé mais ce petit coté “dans la lune” lui donne ce truc en plus. Qui se méfierait d’une jeune fille neurasthénique?? Mireille est charismatique et tout et tout mais elle n’est pas très crédible en tueuse à gage. Belle et sexy, elle est vite dépassée par les événements et serait morte plus d’une fois sans l’aide de Kirika. Mais son charme et son charisme font bien passer la pillule. Donc oui quand même pour les persos.

Le graphique, par contre, m’a déplu. Les décors ont beau être soignés, ce n’est pas le cas des persos qui se retrouvent parfois avec des têtes bizarres. Alors que les jeux d’ombres et de couleurs sont travaillés, j’ai eu le sentiment d’un laissé-aller pour les visages. Outre celà, les nombreux plans fixes sont utilisés abusivement, les gros plans sur les yeux sont étouffants et les flashbacks sont surexploités. Bref, quelques défauts récurrents de réalisation.

Sorti du studio Bee Train comme Madlax, Noir possède les mêmes caractéristiques (ou je devrai dire que Madlax possède les mêmes car Madlax a été réalisé après). Une histoire peu claire, un design peu soigné, une musique exceptionnelle, des persos un peu au-dessus de la moyenne. Je pense qu’avec une histoire un peu plus poussée, il y avait matière à faire un animé de bonne qualité mais Noir est pour moi une série que je classerai au rang des déceptions, malgré quelques bons points. Je pense que l’animé aurait gagné à être plus court.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine