Magazine Côté Femmes

Sucettes en moins, kilos en plus…

Publié le 08 décembre 2009 par Misspausechocolat

bonbons st nicolas 300x294 Sucettes en moins, kilos en plus...

Ça y est ! Je viens de cracher la dernière cacahuète. Reste plus qu’à retirer les cuberdons de mes oreilles et je me sentirai mieux.

Non mais, franchement, vous l’avez vu passer, vous, Saint Nicolas cette année ? Un fou furieux ! Il est temps qu’il prenne sa retraite ou il va finir par offrir plus d’indigestions que de cadeaux.

Le gredin a pris notre maison pour cible et déversé tout son stock de sucreries. (C’est p’t être une mauvaise interprétation de sa part des pauses chocolat…) Moi qui ne sais pas résister, il m’a fallu 3 jours pour tout dégager !

Heureusement, il n’a pas fait qu’offrir bonbons et jeux aux enfants. Il m’a gentiment apporté des boules quies et un bon bouquin.

C’est que je ne risque plus de converser de si tôt avec les hommes de la maison. Depuis qu’ils ont reçu le Rock Band Playsation, ils se sont transformés en Fifi the King et Chéri’n Roses, les nouvelles pop stars du salon. Je les soupçonne de vouloir trouver à combien de décibels l’engin explose !

Fifille, elle, attend le client devant sa nouvelle épicerie :

- Dis maman, tu joues avec moi au mazazin maintenant !
- Non ma chérie, je suis occupée à peller les patates…(en pâte d’amande…)
- Wiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn DOUDOUOUOUOUOU

Et c’est là que je regrette vraiment que le Grand Saint soit reparti avec ses tétines…Il parait que c’est mieux pour ses dents…oui, mais nettement moins bien pour mes oreilles !

L’idée a germé dans sa p’tite tête, il y a 2 semaines. Quand la petite voisine est arrivée à l’école en lâchant fièrement :

-Z’ai donné ma zuzette à zaint Nicolas !

Fifille l’a regardée comme si elle s’était transformée en Chantal Goya.

Le soir, elle est rentrée en disant que, elle aussi, voulait donner « zes zuzettes » au Grand Saint.

- Mais ma chérie, Saint Nicolas est bien trop vieux. Il n’a plus besoin de téter! Alors que toi, tu ne sais pas t’endormir sans sucer.

J’ai lu assez de livres de psys pour savoir que les objets transitionnels sont essentiels à cet âge. Je m’imaginais déjà passer mes nuits à lui chanter des berceuses parce que la miss n’avait plus de mère de substitution pour faire le travail…

Puis vendredi, veille du grand jour des cadeaux, j’ai eu la stupide idée de l’emmener à la visite annuelle de Fifi chez l’orthodontiste… Elle a voulu imiter son frère en montrant ses jolies dents à la madame en tablier…

- Espèce de mère indigne ! Vous laissez votre fille s’abîmer une si jolie dentition avec du vulgaire plastic !
- Ben heu, c’est que c’est le seul bouchon suffisamment hermétique que j’ai trouvé… Ça vous calme une crise de pleurs en moins de temps qu’il ne faut pour regretter de ne pas être none. Elle n’a que trois ans la mignonne… C’est “moins pire” que le pouce paraît-il…

Elle se retourne vers Fifille:
- Tu sais que tu peux porter plainte ? Donne toutes tes sucettes à Saint Nicolas et tu auras une bouche qui chante aussi bien que Chantal Goya. Promis ?

Fille a opiné avec un large sourire.

Ce qui fut dit, fut fait ! Ses 4 tétines se sont retrouvées le soir même dans l’assiette de St Nicolas.

Le lendemain matin, quand elle a vu qu’elles avaient disparu et qu’à la place gisait une pâle lettre de félicitations, elle s’est retournée vers nous et a dit tristounette :
- Z’était pas une bonne idée…

J’admets que j’avais tort d’être contre cette formule radicale de sevrage. Depuis samedi, elle se pavane comme si elle avait pris 10 ans et crie à qui veut l’entendre qu’elle est une grande maintenant !

Et, elle dort comme un ange…. Ouf….

Et vous? Z’avez déjà abandonné quelque chose à St Nicolas ou Père Noël? Vos principes peut-être… ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misspausechocolat 528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine