Magazine Expos & Musées

Ménage à quatre

Par Praline

C'est Loutarwen qui m'a donné envie de lire ce livre. Je n'ai pas été déçue par cette seconde lecture de Vazquez Montalban (si ce n'est qu'il est très - trop ? - court). Style délié, histoire simple mais personnages plus complexes qu'il ne parait : un bon roman qui tient plus de l'analyse sociale que du policier.
Carlotta est la reine du quatuor que forment deux couples. Ils sont jeunes, riches et blasés. Ils sont soudés mais admettent dans leur monde Ventos, personnage étrange, décorateur et antiquaire, célibataire cultivé, qui regarde avec détachement leur évolution. Le regard de Ventos se pose sur la belle Carlotta, sur son époux Luis, sur Pepa, sur Modolell... C'est un regard retrospectif car Carlotta a été trouvée morte, noyée dans un étang, semblable à une Ophélie préraphaëlite. Nous suivons l'enquête mais surtout les rapports des deux couples, la dispersion du groupe devant cette tragédie. Les liens cachés sont mis en lumière, les coupables sont-ils ceux que l'évidence désigne ?
Notons que le titre original est Cuarteto ce qui est très neutre. Pourquoi faut-il toujours que les traducteurs fassent des choix bizarres ? C'est plus vendeur Ménage à quatre ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Praline Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog