Magazine

In the Panda Mountains

Publié le 31 octobre 2007 par Vincent

Mark, Cocoon, au Bataclan (photo par Toli)Hier soir, j’étais dans les Panda Mountains. Il y avait des câlins, des câlinous, des bisous, et puis des pandas, forcément.

Sur la scène du Bataclan, il y avait Cocoon. Je les avais découverts via une photo, sur le Flickr de Toli, j’avais trouvé que la pochette était belle, j’étais allé écouter leur MySpace, et j’étais tombé sous le charme.

Les vraies découvertes se font parfois par hasard, et elles n’en sont que plus belles : celle-ci en était une, par l’intermédiaire d’une photo, et depuis trois mois, leurs chansons m’ont accompagné dans le métro, dans le train, dans Paris, au bureau, chez moi.

Deux voix douces, celle de Mark et celle de Morgane, des mélodies dans lesquelles on se sent bien, de vrais câlins musicaux, des bras qui vous enserrent. Et puis des paroles un peu tristes.
Comparer leurs chansons à un cocon dans lequel on se blottit serait un jeu de mot trop facile, mais c’est exactement ce que je ressens.

Ce soir, j’aurai du aller dans mes Panda Mountains à moi, mais il n’est pas là, alors je me réfugie dans le nouvel album de Cocoon, My Friends All Died In a Crash Plane.

[…]
I have climbed mountains
I have lost my toes
I don’t mind
Now, I’m alone

Cliffhanger, Cocoon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog