Magazine Environnement

Un édito commun dans 56 journaux du monde entier en 20 langues pour Copenhague

Publié le 08 décembre 2009 par Bioaddict @bioaddict

La presse mondiale apelle les dirigeants à "faire le bon choix" à Copenhague

Un édito commun dans 56 journaux du monde entier en 20 langues pour Copenhague Suivez notre flux RSS
l'actualité du bio en direct

Réagir à cet article Créer une nouvelle discussion
créer un nouveau sujet dans le forum

Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles
Suite à l'initiative du Guardian, un des plus grands quotidiens britanniques, 56 journaux de 45 pays ont publié hier le même édito en 20 langues différentes. Un édito qui, le jour d'ouverture du sommet de Copenhague, a pour but d'appeler tous les dirigeants présents à agir lors de ce sommet pour le climat.

Le Monde et Libération en France, El Pais et El Mundo en Espagne, La Repubblica en Italie, le Miami Herald aux Etats-Unis, Politiken au Danemark, Delo en Slovénie, El Universal au Mexique, Cambodia Daily au Cambodge ... tous ces journaux ont appellé les 192 pays rassemblés à Copenhague, à travers leur édito en Une de chaque journaux, " à ne pas hésiter, à ne pas sombrer dans les querelles, à ne pas rejeter la responsabilité sur les autres mais à transformer cet échec majeur de la politique moderne en occasion d'agir ".

" Nous le faisons car l'humanité est confrontée à une urgence aiguë. Si le monde ne s'unit pas pour prendre des mesures décisives, le changement climatique ravagera notre planète, et, avec elle, notre prospérité et notre sécurité. Les dangers sont apparus depuis une génération " peut-on lire dans l'édition du Monde d'aujourd'hui.

L'édito commun rappelle qu'il faut limiter la hausse des températures des 2 degrés car alors " la moitié des espèces vivantes pourraient disparaître, des millions de gens seraient déplacés, des pays entiers engloutis par la mer ".

"Les politiciens réunis à Copenhague tiennent entre leurs mains le jugement de l'histoire sur la génération actuelle: une génération qui a été confrontée à un défi et qui l'a relevé, ou une génération qui a été assez stupide pour voir fondre sur elle les calamités mais n'a rien fait pour les éviter. Nous implorons les participants de faire le bon choix", conclut l'édito.

A bon entendeur !

Emilie Villeneuve

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1758166 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte