Magazine France

L'UMP et une certaine idée de la Démocratie

Publié le 30 octobre 2007 par J S

Souvenez vous Philippe Goujon, expliquant à la presse à quel point les parisiens détestaient les parachutages. Son analyse aurait elle changée pour le scrutin de mars 2008 ?

Philippe Goujon : "Pas de parachutage à Paris"

Il y a des paroles que l'on a du mal à oublier, celles prononcées pour le quotidien le Figaro par Philippe Goujon sont de celles là.

Philippe Goujon, déclare, dans "Le Figaro" du 18 aout 2005, à propos des municipales de 2008:

"La légitimité donnée par les militants sera toujours plus forte que celle de tous les sondages ou toutes les autoproclamations"

Toujours dans le Figaro, un peu plus tard, 25 novembre 2006 à la veille des législatives :

Pas de parachutage à Paris


Que sont devenues ces belles résolutions Mr Goujon ?

Aujourd'hui, nous nous posons des questions simples et il serait judicieux d'y apporter une réponse rapide :

  • Qui décide de quoi à la Fédération UMP de Paris ?
  • Une procédure d'investiture normale à l'UMP c'est quoi ?
  • Françoise de Panafieu qui vient dans un arrondissement avec son candidat ou sa candidate sous le bras comme dans le 10e, s'agit il d'une investiture officielle ?
  • Pourquoi arrivons nous dans certaines circonscriptions à des constats de parachutages, tant par la presse que par la base militante ?
  • A t-on consulté la base ? 
  • Les statuts de l'UMP ne sont ils pas assez clairs à ce sujet ?

-----

EXTRAIT DES STATUTS DE L'UMP :

"L’Union [...] garantit la libre expression des sensibilités politiques qui la composent." (Article 2 des statuts)

"Le fonctionnement de l’Union repose sur la démocratie, exprimée par le vote de ses adhérents." (Article 4 des statuts)

"[la démocratie] s’applique également à l’investiture des candidats de l’Union aux élections. Les adhérents de l’Union sont consultés pour l’attribution des investitures" (Article 4 des statuts)

"Le président du comité départemental [...] veille à l’unité de l’Union et à la libre expression de chaque adhérent a sein du comité." (Article 8 des statuts)

"droits des adhérents: Les adhérents sont consultés sur les investitures

dans les conditions prévues aux articles 11 et 20 des statuts de l’Union. Ils participent aux débats de l’Union" (Article 2 du règlement intérieur)

-------

  • A qui profitent ces luttes de pouvoir ?
  • La fédération de Paris a t-elle réellement conscience qu'elle est en train de se mettre à dos la base militante parisienne ?
Messieurs, Mesdames, notre conception de la politique est de servir, non de se servir. Si vous aussi vous êtes attachés à ces valeurs démocratiques, montrez le nous au lieu de vous donner en spectacle.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


J S Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte