Magazine Mariage

Les nageurs, c’est comme les automobilistes…

Publié le 01 novembre 2007 par Esther Baruchel

Z’ont aucun savoir vivre, ils vous doublent, vous bousculent… Je reviens de la piscine, où j’ai dû esquiver plusieurs fois des coups de nageurs égocentriques. Je m’explique : ils sont sur le dos, tranquilles, et jettent leurs bras en arrière sans se soucier des autres (à savoir, de moi). Résultat : arrivés en fin de ligne, ils continuent d’agiter les bras, et il faut être drôlement agile pour les éviter…

Aujourd’hui, j’ai eu plus de peur que de mal. Mais c’est parce que je suis devenue méfiante. Je me rappelle d’une fois où un gros balourd à failli m’esquinter la cheville avec sa paluche géante. Il m’a fait un bleu qui a mis deux jours à partir !

Je précise que je ne nage que la brasse, n’osant pas imposer mon dos crawlé à mes congénères. Car, c’est un fait, je ne sais pas nager droit, sur le dos. Et je respecte les autres, moi ! 

Soit dit en passant, après deux mois de piscine, à raison de 3 fois une demi-heure par semaine, je me porte comme un charme et j’ai perdu comme par enchantement les bourrelets disgracieux qui nous guettent, nous, les femmes de plus de 30 ans

:-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Esther Baruchel 846 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine