Magazine Société

Quatre blogs de filles.

Publié le 11 décembre 2009 par Pensezbibi

4 blogs de filles.

Le blog de Céleste.

1. Dans un article plein de bon sens, Céleste s’est mise un peu en colère contre les nouvelles tendances qui se dessinent sur le Net.

« Internet est menacé, torpillé de l’intérieur par les blogueurs qui rentabilisent leurs productions, (…) par la gratification de leurs égos affamés de reconnaissance (…) Du copinage virtuel effréné, basé sur des échanges de liens permettant de grimper dans un classement ne sort finalement qu’une bouillie informe, dénuée de réel sens politique (…).Tout est bon pourvu qu’on ait des liens ».

BiBi sera plus nuancé dans son approche et posera ce petit commentaire : «Nous sommes tous traversés par ce besoin de reconnaissance, tous (un peu) travaillés par cette vermine qu’est la « gloire ». La question restant de ne pas se laisser submerger par ce besoin-là et de ne pas le transformer en visée essentielle et première.
Courir après des liens lorsqu’on est bloggeur est la façon de vouloir faire grandir son ego. Faire lien est la façon toute humaine d’assumer sa Solitude et de faire entendre sa voix singulière (sa Voix-BiBi). Il est à souhaiter que chaque bloggeur puisse écrire avec des mots qui n’attendent que lui
».

2. Pierrot le Fou, for ever.

Céleste raconte comment un film (celui de Godard) a transformé sa vie de jeune lycéenne de 15 ans. Une identification primaire à Anna Karina ?

BiBi y alla de son inventaire : «Douze hommes en colère» (avec un Henry Fonda têtu et entêté), «La Chaine» de Stanley Kramer (avec Sidney Poitier et Tony Curtis), Les 7 Mercenaires. Les films de Moretti, d’Abbas Kiarostami, de Nanni Moretti & Pasolini. Les Louis de Funès. La Maman et la Putain. Une Sale Histoire de Jean Eustache. La Femme d’à côté. Los Olvidados de Bunuel« .

La Polémique et Clémentine Autain.

La chronique de Clémentine Autain, passée sur France-Culture, est reprise sur son blog : «La polémique comme aliment principal de l’actualité fait le lit des raccourcis de la pensée». Ah bon ? s’insurge BiBi qui, lui, fait polémique et prend son temps sur son blog. C’est compatible. Pour exemple : BiBi fait polémique en soulevant et argumentant patiemment ce qui se trame dans la Stratégie «humanitaire» actuelle du Pouvoir (…) BiBi polémique et il aime ça car, pour lui, la polémique n’est pas un raccourci de sa pensée. Elle allie la rapidité ET la réflexion. Le combat politique l’exige.

La polémique est l’élément déclencheur, le pschitt qui propulse sa pensée. Un mot d’Ordre : «Vive la Polémique via l’humour offensif. Vive la joie de penser !» BiBi ne laissera pas le mot «polémique» à l’abandon (aux mains des frileux, des sentencieux et des Sarkozystes). Il a écrit plus de 500 articles qui font polémique et qui – espère t-il- font penser. Car, encore une fois, ce n’est absolument pas incompatible.

Plume d’Aliocha

Aliocha se plaint (heureusement avec un certain humour) qu’un certain nombre de blogs se paye sa tête. «Ah ! Qu’elle est dure la vie du blogueur rebelle qui s’obstine à défendre des causes difficiles. Le mieux est d’en rire !» BiBi, se souvenant lui-même des attaques d’un certain Nicolas (heureusement calmé) et d’un dénommé Goux, sait mieux que quiconque qu’il vaut mieux évidemment en rire. Plume d’Aliocha a agrémenté sa phrase d’un dessin humoristique où on la qualifie de «Catholique de droite», de «rebelle», de «pimbêche».

BiBi laissera donc le commentaire ci-après sur son blog :

«BiBi voudrait savoir QUI se moque de vous ? Quel blog ? Quel pseudo ? Parce que c’est une manœuvre publicitaire bien rôdée que de se fabriquer des ennemis : ça veut sous-entendre qu’on est une personne digne d’intérêt, une bloggeuse importante…etc. Pas mal comme stratégie mais un peu usée. Mais est-ce vraiment votre cas ? BiBi ne sait pas trop : vos précisions seront les bienvenues. BiBi lit vos articles : il ne vous qualifiera pas du tout, du tout de « blogueur rebelle ». Mais il sait qu’aujourd’hui, ça fait très chic de porter cette étiquette très conformiste ».

Cerise Libertaire.

BiBi va régulièrement marauder sur les terres de CeriseLibertaire, gardant son autre œil (coquin) sur Cerise libertine. BiBi aime bien lorsque, dans ses blogs, Cerise se donne corps (politique) et âme (sensuelle).

La photo retravaillée vient de : www.villiard.com/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pensezbibi 210 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine