Magazine Environnement

Facebook, Youtube et MySpace causeront-ils l’éclatement du web ?

Publié le 01 novembre 2007 par Yvon Albert

En 2005, Newscorp avait acheté pour 415 millions d’euros le site MySpace. En 2006, Google avait acquis pour 1,2 milliard d’euros le site YouTube et récemment, Microsoft a fait l’acquisition de Facebook pour la coquette somme de 10,5 milliards d’euros!
L’escalade des prix de sociétés Internet rappel drôlement l’éclatement de la bulle Internet en 2000, où il y avait eu un crash boursier qui avait eu surtout, des conséquences désastreuses chez les petits investisseurs.
Selon Alain Argile, Ingénieur-conseil au Crédit Agricole SA, « on paie très cher des sociétés qui n’ont pas – ou peu – de revenus, et pas de profits. On parie sur des profits à venir. […] Mais, aujourd’hui, la Bourse n’est pas concernée par le problème. Il ne s’agit pas là de sociétés que l’on introduit très cher en Bourse en sollicitant les investisseurs, mais de transactions privées où des sociétés aux ressources financières considérables achètent des sociétés non cotées. Le petit actionnaire n’est pas impliqué. »
Le problème avec l’achat de ces sociétés Internet, c’est qu’elles fonctionnent gratuitement. Alors, les multinationales devront maximiser leur investissement en y intégrant de la publicité, entre autres. Probablement qu’ils y voient un potentiel immense de profits, mais j’ai en mémoire l’histoire du logiciel gratuit de téléphonie. En 2005, eBay avait acheté pour 1,8 milliard d’euros Skype, et « il y a quinze jours, la société d’enchères en ligne annonçait qu’elle dépréciait son achat d’un milliard d’euros dans ces comptes. Il n’y a jamais eu autant d’utilisateurs, mais le modèle économique, basé sur la gratuité du logiciel et des communications, ne permet pas de générer les profits qui auraient justifié le prix d’acquisition. » Bref, ce que cette nouvelle veut dire, c’est que eBay a payé 1 milliard de trop son achat de 1,8 milliard…
Déjà, je trouve que nous sommes submergés de publicités, et ce, de notre réveil au couché, je me demande où cela va nous conduire. Je crois que les sites gratuits doivent demeurer gratuits et si possible, avec le moins de pub. Google fait beaucoup de profits avec ses publicités sur les blogues (et autres sites) et également par la vente de mots clés. Mais les autres sociétés doivent revoir leurs modèles économiques s’ils veulent maximiser leur investissement, et ce, sans nous noyer de publicités (si possible!).
Je suis curieux, est-ce que vous cliquez sur des pubs? Et est-ce que vous utilisez régulièrement Facebook, MySpace, YouTube et Skype ?
Un second éclatement sur le web avec la surenchère des sociétés Internet? Bon, si vous voulez, je me sens généreux et pour 1 million je peux vendre mon site... :)
Source :
La Croix

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yvon Albert 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte