Magazine Humour

Heure d'hiver (suite et fin)

Par Anaïs Valente
heure hiver
Quand j’ai vu ce dessin du Sumoups, j’ai repensé à cette heure d’hiver qu’on nous impose et dont j’ai déjà parlé sur ce blog (ici).
J’ai évoqué la confusion que cela créait dans nos esprits, et les questions qui fusaient « attends, on avance ou on recule d’une heure ? » « On recule, mais ça signifie quoi en pratique ? »  « donc il fera clair plus tôt ou plus tard ? »  « Plus tôt »  « Ah non, plus tard, réfléchis bien… » « oh je ne sais plus ».  Et ça finit toujours comme ça.  On s’emberlificote dans ses explications, on perd patience.  On perd son temps…  (Et si on passe une heure à parler du changement d’heure, on perd le bénéfice de cette heure gagnée, vous comprendre ?)
Sans compter que j’ai dû changer l’heure d’un paquet appareils : mes magnétoscopes, le graveur DVD qui ne grave jamais rien mais sait-on jamais qu’un jour il cesse sa grève, mon réveil radio, le réveil du living, celui de la cuisine (ah non, celui-là, sa pile est à plat depuis mars 2004), ma montre, l’appareil Belgacom affichant mes appels, mon répondeur, mon GSM.  De nouveau une perte de temps.
Epuisant.
Mais je n’ai pas évoqué le réel nœud du problème, savoir les questions qui fusent après le changement.
Ce matin mon réveil a sonné à 6h20.  Mais aurai-je dormi une heure de plus ou de moins ?  En y réfléchissant bien, il sonnera à 6h20 mais il sera en réalité 7h20, ancienne heure.  Donc, j’aurai dormi une heure de plus.  Cependant, il faut également considérer l’heure à laquelle j’ai été dormir ?  En général, je vais dormir vers 22h00-22h30 (et oui, me faut mon compte d’heures, sinon je suis encore de plus mauvaise humeur que d’habitude).  Mais hier soir, en allant dormir à 22h00, il était en fait, 23h00 nouvelle heure.  Non Anaïs, 23h00 ancienne heure.  C’est tard.  Trop tard pour moi.  J’aurais dû aller aux plumes à 21h00 pour respecter mon ancien rythme.  Et puis hier soir, il faisait clair tellement tôt, ou tellement moins tard.  Et ce matin, drôle de sensation, ce lever sous la lumière du jour.  Trop tôt.  Combien de temps pour que mon pauvre organisme épuisé s’adapte à la nouvelle heure ?  A quel moment dois-je décider que cette nouvelle heure devient l’heure officielle, et ne plus penser à l’ancienne heure ?  ça prendra combien de temps ?  Six mois au bas mot, jusqu’à ce que… nous adoptions l’heure d’été.
Et bien je vais vous dire honnêtement, tout ceci m’a fatiguée.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anaïs Valente 5263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte