Magazine Environnement

Sarkozy, premier écologiste de France ?!

Publié le 15 décembre 2009 par Bioaddict @bioaddict

Une enveloppe de 5 milliards d'euros pour le développement durable

" Le soutien supplémentaire au nucléaire est inacceptable ! Le nucléaire n'est ni une énergie renouvelable, ni une énergie propre mais une énergie dangereuse et coûteuse. On parle d'une 4ème génération d'EPR alors qu'on n'arrive pas à réussir la 3ème.
Sarkozy continue de soutenir les entreprises sans perspective de reconversion pertinente du mode de développement : automobile, aéraunotique... Quel est le bilan du "pôle d'excellence" automobile à ce jour, qui a coûté des centaines de millions d'euros, sans préserver les emplois, sans mettre sur le marché la voiture propre.
Est-il encore raisonnable de soutenir l'aviation ?
Le grand emprunt est une opération de communication ratée et complètement à côté des enjeux actuels ", déplore de son côté Djamila Sonzogni, porte-parole des verts.

Annonce des priorités du grand emprunt - Nicolas Sarkozy

Le président de la République a présenté hier à l'Elysée les investissements d'avenir qui seront financés par l'emprunt national. Une enveloppe de 5 milliards est prévue pour le développement durable. Pour Eric Loiselet, tête de liste Europe Ecologie aux régionales de 2010 en Champagne Ardenne, " Nicolas Sarkozy fait clairement fausse route en matière de priorités, se prenant pour Pierre Messmer avec des choix datant des années 70."

Nicolas Sarkozy a annoncé la répartition du grand emprunt national fixé à 35 milliards d'euros.  Avec les 5 milliards d'euros consacrés au développement durable, le Président de la République affiche clairement sa détermination de faire de la France un leader mondial des technologies vertes (véhicules du futur, énergies décarbonées, villes durables...).

Voici la répartition de l'enveloppe :

Energies renouvelables et décarbonnées : 2,5 milliards
Nucléaire de demain : 1 milliard
Transports et urbanismes durables : 1 milliard
Rénovation thermique des logements privés : 0,5 milliard

Ainsi, sur les 35 milliards mobilisés par le Président de la République pour l'emprunt national, ce ne sont finalement que 5 milliards d'euros qui sont prévus pour permettre à notre pays de relever les défis du développement durable. Et les choix de Nicolas Sarkozy sont loin de satisfaire les Verts et les associations écologistes...

" Loin des sirènes de Copenhague et des grands discours, les mauvais réflexes en matière de politique nationale sont toujours là. L'emprunt national et les 35 milliards d'euros mobilisés par l'Etat passent à côté d'une véritable prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques d'aujourd'hui et de demain. Pire, ils privilégient les mauvaises pistes (nucléaire, aéronautique,...) au détriment des vraies solutions ", indique dans un communiqué le Réseau Action Climat France qui regroupe les Amis de la Terre, le comité de liaison énergies renouvelables, Greenpeace, le Réseau sortir du nucléaire et le WWF.

Pour Eric Loiselet, tête de liste Europe Ecologie en Champagne Ardenne pour les régionales de 2010 et porte parole de Convergence-s : " Compte tenu du déficit abyssal du budget de l'état, ce grand emprunt aurait pu être un formidable levier pour la reconversion écologique du pays avec toutes les retombées économiques et sociales induites. Force est de constater qu'il n'en est rien. "


voir les sources de l'infos Ministère de l'Ecologie

Groupe UMP

Réseau Action Climat France

Les Verts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte