Magazine

Tous en Cène

Publié le 18 décembre 2009 par Corboland78

L'invitation était ambigüe puisque rédigée ainsi « Repas de fin ... d'année ». Néanmoins tout le monde l'avait acceptée sans barguigner, car dès qu'il s'agit d'aller à la gamelle tous ici sont partants, ce n'est pas moi qui dirait le contraire. Pour la jouer sympa, nous n'avions pas prévu d'aller au restaurant mais tout simplement de nous faire un petit casse-croûte au bureau sur la fameuse table de réunion que vous connaissez tous maintenant.

Si l'invitation émanait du chef, l'idée pour ne pas dire l'injonction provenait de Maryse et dès que le créneau fut bloqué dans nos agendas, elle nous fit parvenir sa proposition de menu, quantités et prix estimés, tout était limpide et personnellement je ne me serais pas risqué à faire une remarque - comme certains - sur le dessert envisagé, car on sentait bien que Maryse ayant pris l'affaire en main, elle en faisait une question personnelle. Chef de brigade, elle nous avait relégués au rang de marmitons (pour les plus doués) et nous allions filer droit ou faire tintin pour ce repas.

Quarante huit heures avant l'échéance, dès 8h du matin, les bras chargés des premières courses Maryse déboula dans nos bureaux avec le saumon fumé, le foie gras et les cacahuètes pour l'apéro et le midi les premières bouteilles de Bailly Lapierre rejoignirent la mangeaille dans le frigo et le Bourgogne un placard aéré. Le projet était donc bien lancé je pus me rendormir tranquille, assuré du succès programmé.

Les convives ne sont pas sept comme les nains, puisque Fabienne nous a fait faux bon, mais la blanche neige annoncée par Météo France est venue. Nous retrouvons donc Maryse (chef en cuisine) et Zina, Patrice, Jean-Marie (chef tout court) et moi. Le sixième étant Francis notre chef à tous, du moins pour quelques semaines encore, d'où l'astuce de l'objet de l'invitation ! Ce Jean-Marie est vraiment très espiègle, taquinant son prochain comme d'autres le goujon.

Ce matin vers 11h ces dames s'activent en cuisine, tartinant le foie gras et étalant le saumon sur de petits pains briochés, les tranches de saucisson et les fromages sont mis à chambrer et la bouteille de rouge ouverte - avec beaucoup de difficulté il est vrai. Une ambiance festive et de douces odeurs se répandent dans nos locaux tandis que Jean-Marie continue à bosser imperturbablement. Des quiches et le dessert restent au frais en cuisine attendant leur heure.

La fête commence quand Francis arrive. La conversation portera beaucoup sur notre passé commun, d'ex-collègues et sur les pratiques de notre boite autrefois ; les ragots et faits avérés ressortent à foison, untel qui picolait, tel autre qui buvait, ceux qui se pochetronnaient etc. Le menu très copieux est presque complètement lessivé et les bouteilles sont vidées.

Il est 16h quand nous levons la réunion en notant dans nos agendas qu'il faudra que nous nous revoyions pour la galette des rois. Une bonne journée en somme !    


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog