Magazine Info Locale

le Radeau Aux Sorcières

Publié le 21 décembre 2009 par Pjjp44
le Radeau Aux Sorcières
le Radeau Aux Sorcières
R.A.S. un sigle qui cache avec malice sa véritable traduction -comprenons donc: Radeau Aux Sorcières. Dans le langage admis par tous même si naturellement chacun n'y met pas exactement  le même sens, le nom générique c'est: squat.
-l'actualité des squats-
le Radeau Aux Sorcières-photo indymedia-nantes-
Saint-Nazaire, depuis début décembre, une quinzaines de personnes occupent un hôtel laissé à l'abandon voilà plusieurs années maintenant, dans un lieu peu avare en paradoxes , friche artisanale de la pêche d'hier et aujourd'hui  touristique et  en pleine rénovation;  premier emplacement  historique de la ville qui  "se cacha" ensuite de ce qui la faisait vivre.
Le Petit Maroc est une ile et par là même un endroit à part, relié au reste de la ville par des ponts et écluses, son histoire est riche et fière. Chaque été, cet endroit magique qui ouvre à la Loire de nouveaux horizons, résonne des musiques du monde, portées par le festival:  Les Escales. On ne pouvait pas trouver mieux comme site pour ouvrir le coeur des hommes (enlevez moi d'un doute- ça sert bien à cela la musique non?) au vaste  monde par l'élément marin.
le Radeau Aux Sorcièrescréation no pasaran boutique
Vouloir transformer un hôtel -du Pilotage-à l'heure de gloire périmée, en espace de culture voilà l'idée qui a  germé et réunit  ces filles et garçons qui ont donc investi les lieux avec le désir d'être en paix avec leur voisinage  et compris dans leur démarche; Comme cela se fait toujours dans ces cas là, avec des endroits abandonnés et laissés comme tel par les pouvoirs publics. ceux-ci éprouvent un intérêt soudain pour l'espace dès lors que d'autres qu'eux y font preuve d'idées. Et c'est donc rapidement que les nouveaux occupants se sont vu couverts pour l'hiver- d'injonctions administratives, orchestrées par la mairie. Résultat des courses au premier round- obligation de quitter les lieux sous les quinze jours mais compte-tenu de la  loi concernant les squats en hiver et -sic- "des conditions climatiques", l'expulsion ne pourra être officiellement réalisée qu'à la mi-mars. D'ici là il ne restera plus" aux jeunes créatifs libertaires qu'à faire comprendre à une mairie socialiste l'importance de -je cite- "la création d'un espace libre et non marchand"
( L'important n'est-il pas d'avoir la foi...en tout cas bonne chance )
le Radeau Aux Sorcières
"Ayez l'obligeance de regarder la vie comme une fleur" 
le Radeau Aux Sorcières
(photo-montage-le lien social)
"Juridiquement,  un squat désigne l'occupation d'un lieu sans titre ni droit. Dans l'imaginaire populaire, le squat est affublé des habits de la malédiction, les pires rumeurs viennent alimenter les fantasmes. Si certains squats sont des lieux de passage, de drogue et de violence, le plus souvent il s'agit d'un simple lieu d'habitation ou de création artistique. L'important est de le faire savoir, de lever les angoisses, de s'intégrer au quartier. Car la durée de vie d'un squat n'est pas bien longue, 18 mois tout au plus et encore pour les plus chanceux. bien sur, il y a des squats qui durent, qui deviennent des institutions comme La Chapelle à Toulouse, une ancienne église occupée et autogérée depuis 16 ans et transformée en un espace d'expérimentation culturelle et politique. Les squats surprennent par leur capacité  à s'organiser, à mettre en place des conseils de maison pour répartir les tâches et les rôles mais aussi par leur capacité à s'organiser entre eux comme  l'intersquat 
réseau d'échange et d'aide , qui à Paris réunit régulièrement entre trente et quarante squats. Si les travailleurs sociaux se rendent peu dans les squats, ils rencontrent fréquemment des personnes qui y vivent, ces lieux de vie mixtes, tant les personnes qui s'y retrouvent sont différentes , pourraient peut-être servir de laboratoire du social, pour inventer d'autres lieux de vie.
Proposer une réponse illégale mais légitime à la pénurie de logements sociaux. -Monique Castro-édito- lien social n°954-17 décembre 2009-
quelques repères: ici
le Radeau Aux Sorcières
ou là
le Radeau Aux Sorcières
  
le Radeau Aux Sorcières
la phrase du jour:" (concernant les sans-abris) "c'est neuf mois de travail tous les soirs" - Benoist Apparu  secrétaire d'état en charge du logement et de l'urbanisme sur France-Inter.
quelle santé...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine