Magazine Focus Emploi

Le recours aux technologies témoigne de la professionnalisation des associations

Publié le 21 décembre 2009 par Tulipe2009
Le recours aux technologies témoigne de la professionnalisation des associations
Les ONG doivent s’adapter aux exigences croissantes des donateurs, qui veulent connaître l’impact des fonds engagés dans des missions sociales ou environnementales. Dans le même temps, alors que les financements publics se font rares et que certaines entreprises se font tirer l’oreille pour maintenir leur aide, les associations doivent optimiser leurs ressources. Dès qu’elles ont atteint une certaine taille, les ONG doivent aussi parvenir à coordonner un grand nombre de parties prenantes (stakeholders). La clarté, voire la transparence de l’information devient alors une donnée clé.
FortiusOne, un fournisseur de technologies géospatiales créée en 2005, a noué en décembre 2009 un partenariat avec InterAction, une coalition de 193 ONG internationales basées aux Etats-Unis, impliquées auprès des populations pauvres. InterAction a senti le besoin de mettre en évidence l'ampleur des contributions de ses membres. Pour Samuel Worthington, président et CEO d’Interaction, il était devenu nécessaire de « cartographier les contributions et l'impact de notre communauté à travers le monde afin de mieux coordonner les organisations sur le terrain, d’améliorer la répartition des aides, et de faciliter la communication et la sensibilisation. »
Ce nouvel outil va lui permettre de visualiser et d'analyser des quantités massives de données provenant du monde entier, afin d'améliorer la prise de décision, par exemple lorsqu’il s’agit d’engager des ressources rares. Les différents membres d’une communauté sont ainsi censés mieux collaborer et communiquer. Les utilisateurs peuvent visualiser les projets dans différents pays avec des données statistiques connexes en provenance de plus de 15.000 groupes de données en open source comme le PNUD et l'OMS.

Vu de l’extérieur, ce logiciel permet d’améliorer la visibilité auprès des donateurs et le public grâce à une interface de collaboration interactive dans laquelle les gouvernements, les organisations locales, les donateurs et les participants peuvent apporter leur contribution. Les bonnes pratiques peuvent plus facilement être mises en relief. De plus, les utilisateurs peuvent facilement inclure des cartes sur les sites Web de leur organisation ou dans leurs rapports annuels. Les objectifs sont variés : mieux informer le public, donner des arguments probants pour la collecte de fonds ou créer du matériel éducatif. Ces cartes vont également être diffusées dans l’atlas du National Geographic’s Global Action.
Pour aller plus loin :
Le communiqué de presse relatif au partenariat
http://www.fortiusone.com/FortiusOne+Partners+with+InterAction
Le National Geographic’s Global Action Atlas
http://www.actionatlas.org/
InterAction is the largest coalition of U.S.-based NGOs focused on the world’s poor and most vulnerable people.
http://www.interaction.org/about-interaction
Un échantillon de cartes pour Interaction :
http://news.geocommons.com/interaction

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tulipe2009 204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine