Magazine Environnement

A Copenhague, on peut plaisanter avec la planète, pas avec le protocole...

Publié le 21 décembre 2009 par Greg Catel

La police danoise a inculpé vendredi les activistes de Greenpeace qui se sont incrustés jeudi au dîner royal des chefs d'Etat et de gouvernement participant au sommet de Copenhague.

Greenpeace_copenhague

 

Juan Lopez de Uralde, 46 ans, et Nora Christiasen, 34 ans, mère de deux bébés, ainsi que deux autres militants de Greenpeace, ont été placés en détention provisoire jusqu'au 7 janvier.

Ils étaient arrivés dans une limousine en robe longue et nœud papillon, se glissant dans le cortège de la centaine d'invités prestigieux, tels de vrais invités, avant de déplier des affiches jaunes "Politicians talk- Leaders act" ("Les hommes politiques parlent - Les dirigeants agissent") devant les caméras et d'être rapidement maîtrisés par le service d'ordre.

Greenpeace International demande la libération immédiate des activistes et organise un sitting éclairé de bougies devant la prison Vestre Fængsel, samedi à Copenhague.

Une page FaceBook "Free Juantxo, Joris, Nora, and Christian (Greenpeace) " est disponible pour apporter votre soutien à des activistes arrêtés pour avoir essayé de relayer un message pour sauver la planète...

Merci !

GC. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog