Magazine Finances

Economie à marche forcée

Publié le 22 décembre 2009 par Galuel

La masse des crédits, leurs dates de maturation, et les intérêts fixes sont le fondement d'une économie monétaire à marche forcée. Les tenants de la création monétaire monopolistique considèrent l'économie comme entièrement dépendante de leur "financement", et quelle que soit la direction prise par elle, tant que cette centralisation pyramidale de l'émission monétaire ne sera pas cassée cela continuera d'être le cas.
On peut parfaitement comparer la diffusion pyramidale de la monnaie émise par le système monétaire (1) vers dans l'ordre (et par taux d'intérêt croissant), les Etats (2), les Grandes Entreprises dépendant des commandes d'Etat et des Banques (3), les entreprises hors des commandes d'Etat (4), les salariés consommateurs (5), et les exclus du système (6) (le micro crédit est à un taux d'intérêt hallucinant de l'ordre de 20%), au minitel.
Le minitel, réseau informatique centralisé (Système monétaire central), totalement contrôlé par l'Etat (Entreprises fournisseur de services parfaitement géolocalisées pour être parfaitement taxées) ne permettait qu'à des acteurs privilégiés de construire un serveur (Entreprises fournisseurs de services), le reste de la population n'étant que purs consommateurs.
Economie à marche forcée
La pyramide, un concept vieux comme le monde
Avec internet chaque individu est potentiellement producteur - consommateur, et n'est pas géolocalisable, et on le voit très clairement, la croissance des biens et services informatiques est non seulement démultipliée, mais a fait apparaître en pleine lumière une contribution à la richesse collective colossale bien que difficilement monnayable parce que donnée justement : l'informatique Open Source.
Internet a fait disparaître le minitel aussi sûrement que 1789 a fait disparaître la monarchie. Il ne reste plus que le dernier carré : le système monétaire central à faire sauter. Cela ne peut passer que par une création monétaire décentralisée. Mais comme une des caractéristiques fondamentales de la monnaie c'est son universalité, ce changement ne viendra pas d'une multiplication de monnaies, mais d'une monnaie gagnante qui se crée partout en même temps, et sans léser personne, donc en quantités égales, assurant la fluidité de la production et de la consommation partout où il y a des hommes, indépendamment de tiers. De la même façon qu'internet n'est pas affecté par l'effondrement local d'une partie du réseau où que ce soit.
Il reste deux options possibles : Soit une monnaie gagnante qui se développerait sur des bases incitatives sur internet par exemple, et très rapidement, soit une transformation du système monétaire actuel lui même. Il semblerait que les deux options subsistent. Parce que d'un côté on voit Google, FaceBook, ou Twitter commencer à s'activer sur le sujet, et de l'autre, on voit aussi que le Dividende Universel gagne le débat international : Expériences sur le terrain, Libéraux en Allemagne, RSA en France qui s'approche du résultat attendu sans l'atteindre véritablement (conditionnel, non entièrement cumulable...)...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galuel 1946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte