Magazine

Copenhague : une note amere et des espoirs citoyens

Publié le 22 décembre 2009 par Jean-Robert Bos

Cette semaine incroyable s'est terminée sur une note amère. Après une dernière nuit de négociations à Copenhague, les dirigeants de la planète ont conclu un accord faible qui est loin de fixer des objectifs de réduction des émissions indispensables pour éviter le péril climatique. L'accord améliore les propositions de financements pour les pays pauvres mais n'est pas contraignant et ne fixe aucun délai d'urgence pour la signature d'un vrai traité sur le climat. Les grands pollueurs comme la Chine et les Etats-Unis recherchaient un accord faible et les champions potentiels du climat comme l'Europe, le Brésil et l'Afrique du Sud ne s'y sont pas opposés avec assez de force.
Mais contrairement aux responsables politiques qui n'y sont pas parvenus, les citoyens du monde ont eux écrit l'histoire.

http://www.avaaz.org/fr/after_copenhagen

MESSAGE DE GREENPEACE :

Si Copenhague a été un échec, elle a ouvert la porte à un débat mondial sur la nécessité d'agir pour sauver la planète. Ce débat doit continuer à vivre, dans le cadre des Nations unies, le seul valable pour ces négociations d'enjeu planétaire, malgré ses limites. La prochaine conférence aura lieu à Mexico, fin 2010. Mais dès maintenant, Greenpeace continue à faire pression sur ceux qui ont sabré le champagne à Copenhague.
Aujourd'hui, nous vous demandons ne pas céder au découragement et de continuer à nous soutenir.
Notre planète l'exige !

Pour lire le message complet, cliquez ici

COPENHAGUE 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Robert Bos 885 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte