Magazine Environnement

Copenhague, une dernière couche

Publié le 22 décembre 2009 par Ecosapiens
Les Big Macs sont toujours bien défendus

Les Big Macs sont toujours bien défendus

Tout le monde donne son avis sur le COP15 alors pourquoi pas moi ?

Alors ce devait être un sommet pour sauver la planète ! Mais au final les diplomates du monde entier et les chefs d’Etat ont réussi à accoucher d’une souris. Pour les optimistes il y a du positif, le réchauffement climatique lié à l’activité humaine n’est plus remis en cause, le monde s’engage à réduire le réchauffement global à 2 degré et des sous ont été promis pour financer l’adaptation des pays les plus vulnérables.

2 degrés et sans dire comment, ce n’est pas gagné, l’argent promis n’arrivera certainement jamais (comme à chaque fois). Bref, voilà quinze jours de discussion pour pas grand-chose au final.

On peut également commenter, la position des Etats-Unis qui n’a pas beaucoup évolué (comme l’équipe d’experts) depuis l’ère Bush, qui ne veulent pas s’engager et pas trop payer. La Chine qui ne veut pas que l’on regarde de trop prêt leur calcul d’émission de GES et qui avec l’Inde parlent d’intensité carbone (CO2/PIB) et ne veulent pas sortir du PIB. Ou encore l’Europe qui n’est toujours pas capable de parler d’une seule voix et de s’engager seule s’il le faut ! Enfin, ce n’est pas facile pour les pays développés de reconnaitre leur dette climatique, ils préfèrent parlent de dette financière bien plus à leur avantage.

Finalement il y a de la désolation après ce sommet !

Maintenant c’était prévisible évidemment et nous étions certainement très optimistes et ambitieux au début du sommet et pensions que nos représentants le seraient aussi. Mais les chefs d’Etats n’ont pas l’habitude de discuter des thèmes d’écologie à l’ONU, ils sont plus forts en économie à l’OMC. Pour reprendre les messages des ONG présentent à Copenhague ce que nous voulions c’était : « changer le système ! pas le climat ! ». Et c’est vrai on en demande beaucoup. Passer d ‘un système de concurrence entre les pays à une coopération internationale n’est pas chose aisée, redéfinir des politiques de développement n’ont plus, supprimé le PIB comme indicateur de richesse est nécessaire mais encore impossible pour les dirigeants actuels du monde. C’est une question de culture, il faudra penser à changer ces dirigeants à l’occasion…
Dégageons tout de même un peu de positif.
Le point fort de Copenhague a été de rassembler dans les mêmes manifestations, dans les mêmes forums, dans les mêmes luttes les mouvements sociaux avec les associations écologistes du monde entier. Enfin ces 2 mondes se parlent, se connectent et commencent à avancer ensemble. Les eco-SAPIENS ont toujours été convaincu qu’il n’y a pas de justice sociale possible, sans justice climatique. Nous devons désormais travailler ensemble pour que nos propositions concilient toujours se paradigme : équité sociale et environnement vivable. Ou comme le dirait Yves Pacalet : « la sobriété et le partage ».
Ne nous décourageons pas !
Nous allons devoir changer le monde sans l’aide de nos Etats. Cela complique les choses, mais c’était ainsi avant Copenhague donc nous savons faire. Nos actions auraient pu avoir des échos plus forts, un soutien plus importants, il faudra s’en passer. A l’heure où nous allons prendre des résolutions pour l’année 2010, voici 4 propositions pour nous citoyens d’un pays riches qui contribuera à dégrader moins rapidement le climat et l’environnement :

  • Isolons nos maisons,
  • Mangeons moins de viandes (surtout du bœuf)
  • Utilisons moins les transports polluants et individuel (voitures, avions)
  • Achetons moins de gadgets et d’objet nouveaux, réparons les anciens.
  • Pensons à notre bien être et pas notre beaucoup avoir !

Bonne fin d’année à tous,
PS : Chers Amis de la Terre, vous préparez un bateau pour aller à Mexico l’année prochaine ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ecosapiens 23801 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte