Magazine France

Copenhague 2009 : Man vs Wild diffusé en Terminale S

Publié le 21 décembre 2009 par Bravepatrie

Copenhague est un incontestable succès. Nicolas Sarkozy est parvenu à sensibiliser le monde à la question environnementale. Nous ne l’avions pas vu aussi volontariste depuis les élections présidentielles. Il a triomphé des forces du mal qui menaçaient le monde. Nicolas Hulot et son Syndrome du Titanic sont disqualifiés : c’est Bear Grylls qui va nous sortir de là.

L’internaute intéressé par l’avenir de sa planète, haletant, était accroché à son compte Twitter ces derniers jours pour suivre en direct les âpres négociations du sommet de Copenhague. Saluons par ailleurs l’initiative de l’Elysée qui pour l’occasion a très opportunément utilisé les nouvelles technologies et relayé l’information en temps réel pour le plus grand plaisir des bravepatriotes. Le suspense a été complet pendant les dernières 24 heures : « Sarkozy discute avec Barroso », « Sarkozy, Merckel et Brown font une contrée », « Lula a fait caca dans la douche », jusqu’au tweet libérateur : « Mieux vaut un texte que zéro texte ». Le monde entier peut enfin respirer.

Certes le bilan carbone du meeting de Copenhague a été équivalent à celui d’un troupeau de 843 concerts de Johnny au Stade de France, mais le jeu en valait la chandelle. Les résultats sont spectaculaires, à la mesure de la promesse gouvernementale : « Il y aura un avant et un après ». Force est de constater que les températures baissent effectivement, d’au moins 5° par endroits, notamment dans le thorax de Francis X., expert climatologue au Bois de Boulogne.

Allo, allo. Ici Coccinelle à Mère poule. On est dans la merde.">

Allo, allo. Ici Coccinelle à Mère poule. On est dans la merde.

">

Allo, allo. Ici Coccinelle à Mère poule. On est dans la merde.

Jean-Louis Borloo a réagi très positivement au micro de TF1 : « Beuuuuaaaaaaah ». Il est vrai que mettre autour d’une table les dirigeants du monde avec pour ordre du jour l’environnement n’était pas chose facile. Le Père Nöel Les Chinois, en plein développement, ne sont pas franchement intéressés. Barack Obama se prépare un bilan carbone à chier s’il veut conserver sa ceinture de prix Nobel de la paix l’année prochaine. Et pourtant c’est chose faite par la grâce de Nicolas Sarkozy, dont on peut dire qu’il a été exceptionnel.

Brave Patrie s’est procuré le texte des accords de Copenhague, obtenus à la sueur du front de notre Président :

« Article 1er – Les dirigeants du monde entier se dégagent de toute responsabilité en cas de 21 décembre 2012. »

Ces dispositions devrait se traduire, en France, par l’adoption d’une série de mesures destinées à sensibiliser la population sur le devenir de la planète et les nouvelles perspectives offertes par le concert des nations autour des questions environnementales. Henri Guaino à d’ores et déjà fait savoir que les deux heures hebdomadaires de philosophie en terminale S seront remplacées par la rediffusion de Man vs Wild. Nos jeunes élites apprendront ainsi les gestes de base à reproduire dans tous les foyers pour s’adapter aux impératifs du monde de l’après Copenhague comme par exemple boire le jus d’une charogne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte