Magazine Société

16ème jour de grève de la faim pour des syndicalistes d’EDF et GDF-Suez

Publié le 29 décembre 2009 par Oldchaps

Yann Cochin et René Michel Millanbourg, responsables syndicaux Sud Energie pour EDF et GDF-Suez, sont en grève de la faim depuis le 14 décembre 2009.
Ils réclament la réintégration de Nordine Mahroug, licencié après 12 ans de service, suite à son implication dans la grève qui a eu lieu au printemps dernier à EDF et GDF. Le conflit qui a opposé direction et syndicats portait sur des revendications communes : des augmentations pour les bas salaires, l’arrêt des ré-organisations sans fin des unités générant des conditions de travail insupportables pour les salariés et conduisant à la dégradation du service pour les usagers.

D'après Sud Energie, "le licenciement de Nordine Mahroug par les directions de EDF et de GDF est un exemple afin de dissuader tous les salariés qui s’aviseraient de contester les dégradation des conditions de travail des salariés et des services aux usagers".

Nous avons donc un bouc-émissaire, exclu pour l'exemple, naturellement victime de la fusion des deux géants de l'énergie. Celui-ci est soutenu par deux de ses anciens-collègues qui communient avec lui dans leurs chairs depuis maintenant 16 jours. La solidarité, à défaut d'être représentée dans le libéralisme actuel, reste une vertu en passe d'être niée par notre société.

Avez-vous eu entendu cette information dans les médias ?

A la SNCF: la grève est-elle devenue un tabou

J'avais réservé un billet de Train A/R il y'a un mois entre Valence et Marmande pour les 23 et 24 décembre. Le train partait à 5h55 de Valence. J'ai eu la désagréable surprise le 23 décembre à 5h30 sur le quai de la gare de Valence de voir que mon train avait été supprimé. Je suis donc rentré chez moi dépité. Afin de me faire rembourser le billet, je suis allé à la gare et j'ai demandé si il s'agissait d'une grève. Le guichetier m'a répondu doctement:

  • la cause de l'annulation de votre train est une absence de personnel !

Gloups...bouche-bée d'un tel verbiage, je suis rentré chez moi. La grève, qui est pourtant une superbe expression de ce qu'il reste de notre humanité dans notre société, est donc en train de devenir un mot Tabou. Il ne devrait donc plus y avoir de grèves avec des salariés mécontents, il ne devrait donc rester que des salariés heureux mais ponctuellement absents sur leurs lieux de travail. Vraiment ?

C'est une magnifique expression de la société actuelle me semble t'il ! la déshumanisation a encore de beaux jours devant elle.

Nous avons donc en face de nous une grève de la faim qui n'attire pas les foules médiatiques, et un gros problème de communication dévoyée à la SNCF.

La grogne salariale est toujours présente, mais étrangement tout est fait pour que celle-ci soit invisible.

Allo docteur, c'est grave ?


16ème jour de grève de la faim pour des syndicalistes d’EDF et GDF-Suez


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine