Magazine Politique

Télé Libre : Une nuit avec les mal-logés

Publié le 05 novembre 2007 par Fanette

Vu et lu chez Télé Libre

Une nuit avec les mal-logés. Regroupement des expulsés de la rue de la Banque. Dans la nuit du 23 octobre, quelque 200 personnes se sont réunies rue de la Banque (IIème) à Paris pour une “nuit de la solidarité” avec les familles qui campent sur les trottoirs depuis le 3 octobre pour exiger un logement décent.

Ces familles ne sont pas sans-abris et ont des papiers en règle. Elles sont composées de français d’origine africaine pour la plupart, qui travaillent, paient des impôts, et votent… Après plusieurs évacuations par les forces de l’ordre du campement établi dans la nuit du 3 au 4 octobre par quelques dizaines de familles mal-logées, une vingtaine de tentes symboliquement “parrainées” par des personnalités ou des associations, ont été réinstallées rue de la Banque le 16 octobre.

Ces familles ont décidé de leur propre chef de ne pas retourner dans les hôtels dans lesquels elles sont cantonnées. Le plus souvent insalubres et mal (voire pas du tout) chauffés, ces hôtels font le bonheur des sinistres « marchands de sommeil ».

Elles sont soutenues (et non instrumentalisées) par des mouvements comme le Dal et des personnalités comme Carole Bouquet, Richard et Romane Borhinger ou encore Augustin Legrand (Don Quichotte). Jean-Baptiste Eyraud, le porte-parole du Dal, qui organise le campement des familles, avait déclaré son intention d’installer d’autres tentes dans le courant de la nuit ainsi qu’ un “appartement témoin”, toujours sur un trottoir rue de la Banque ou à proximité de la place de la Bourse.

Quentin d’Hainaut Larbi Aarab

L'hiver n'est pas encore là, les températures se rafraichissent et certains n'hésitent pas à expulser des familles entières qui travaillent qui plus est sont en situation précaire.C'est à ne plus comprendre.

Sarko si tu écoutes encore un peu le petit peuple d'en bas, je sais que tes observateurs sillonnent la toile, le font, tu ne peux pas règlementer les loyers de manière à ce que tout français qui se respecte ait droit à un logement décent ?Travailler plus pour gagner plus c'est bien joli, mais à quoi bon gagner 980€ quand on a 750€ de loyer sans compter les charges les factures d'EDF GDF, que reste t-il à ces familles quand elles ont payé leur loyer ?

Se loger coûte de plus en plus cher, les charges augmentent, et les agences immobillières et les syndics s'engraissent et se paient des salires conforatbles sur Monsieur et Madame lambda :

Quand Monsieur le Président aurez vous le courage de stabiliser règlementer les loyers de manière à ce que tout le monde puisse se loger ?

Faut il en arriver à acheter des terrains, des mobil home, et les louer à des prix corrects pour pouvoir loger décemment une partie de la population ? Faut il créer des bidonvilles ?

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fanette 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines