Magazine Poésie

Le mystère de l’absence (Ephraïm)

Par Arbrealettres

Le mystère de l’absence (Ephraïm)


Par une nuit si blanche
A veiller les yeux grands ouverts
Le mystère de l’absence
A bercer dans le creux
Que tu fis dans mon être
Le souvenir du feu
Et des mots d’espérance-
J’attends sans attendre
Car l’attente est partance
L’immobilité errance
Tes plaies mon bonheur
Et ton coeur la demeure où je vais-

Je ne sais pas ce que veut dire éternel
Car le temps me dure
Mais je sais que rien ne peut contenir
Le peu de chose
Que je sais d’elle-

(Ephraïm)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine