Magazine

2009/2010...

Publié le 01 janvier 2010 par Morrighan
"Il m'est difficile ainsi qu'à beaucoup d'entre nous de considérer les années comme des entités autonomes qui commencent le 1er janvier et s'achèvent 365 jours plus tard. Je pourrais dire que 1980 fut pour moi une année torpide, sans contenu ni couleurs, mais j'aurais tort. Ces caractéristiques désignent la période 1979/1980. Pour les passionnés de football il en va ainsi, nos années, nos unités de temps, s'écoulent d'août à mai, juin et juillet n'existent pas vraiment, surtout les années qui se terminent par un nombre impair et où n'ont lieu ni la Coupe du Monde ni le Championnat d'Europe. Demandez-nous quelle fut la plus sombre période de nos vies et nous répondrons sans doute 1966/1967 (si nous sommes des supporters de Manchester United) ; 1967/1968 (pour ceux de Manchester City) ; 1969/1970 (si nous préférons Everton), et ainsi de suite... Une parenthèse vide sépare ces tranches de temps, c'est notre unique concession au calendrier en usage dans le monde occidental. Nous nous soûlons comme tout un chacun le soir du Nouvel An, mais ce n'est vraiment qu'en mai, après la finale de la Coupe, que nous mettons mentalement nos pendules à l'heure et nous répandons en voeux, en bonnes résolutions, exprimons nos regrets, comme les gens normaux à la fin d'une année conventionnelle."
Extrait de Carton Jaune (Fever pitch), Nick Hornby

Que ne ferais-je pour échapper à la litanie des voeux du Nouvel An...(Allez, ça ne fait pas (de) mal...)
... Bonne AnnéeHappy New YearFeliz Año NuevoSana SaiidaAth Bhliain Faoi MhaiseStretna Nova GodinaFelix Sit Annus Novus !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Morrighan 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte