Magazine

L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

Publié le 02 janvier 2010 par Angelita

Lu dans le cadre de la 2° saison du Prix littéraire des blogueurs de George Sand. Merci à Alapage pour l’envoi gratuit de ce livre. Et bien, je me suis trompée, il n’avait pas été retenu, mais cela ne fait rien, cela m’a permis de découvrir cet auteur.

L’anneau de Moebius de Franck Thilliez

Tout débute le 3 mai 2007 à 6 heures 30 pour finir le 15 mai 2007 à 9 heures.

Stéphane s’occupe de réaliser tout ce qui concerne le surréaliste, l’horreur dans les décors de cinéma. Il vit un enfer la nuit par ses rêves. Il les sent réels et se rendra compte qu’il voit son propre futur. Somnambule depuis des années, il a été plusieurs fois traité psychologiquement. Il a été à l’origine de plusieurs accidents mortels car il les avait vus quelque temps auparavant. Il est considéré comme instable, « fou» . Sa femme est pour le moment à ses côtés mais plus pour très longtemps surtout que ses nouveaux rêves sont plus que gênants pour elle puisqu’elle a décidé qu’il fallait qu’elle se sépare de son mari.

De l’autre côté, nous avons Vic Marchal, qui intègre pour la première fois son équipe en étant appelé sur un meurtre à Saint Ouen. Il vient du Sud. Il n’est pas accepté par ses collègues qui pensent que c’est un pistonné, par son père qui a fait une brillante carrière dans la police. La femme de Vic est enceinte et accepte très peu d’avoir déménagé sur Paris et au fur et à mesure que son mari ne rentre plus chez lui, qu’il soit appelé les jours de repos. Elle a peur qu’il ne devienne comme son père.

Le premier meurtre sur Saint Ouen est horrible. On touche à tout ce qu’il y a de plus horrible chez l’homme. La torture d’une jeune star du X.

Stéphane est partagé entre en savoir plus de lui-même et tout appeler la police mais son passé déséquilibré l’en empêche. Toutefois la relation avec Vic se nouera et celui-ci l’aidera même si au départ il ne croyait pas à ce genre de possibilités.

Comme nous l’indique l’auteur, le temps joue un élément important. 12 jours et 12 nuits.

Deux hommes que tout oppose au départ mais qui en définitive ont des points communs. Ils se reconnaîtront, se feront confiance et s’aideront même si pour l’un la vie est dure, puisqu’il perdra sa femme et que remonter le temps ne pourra rien y faire. Ils étaient donc faits pour s’entendre puisque Stéphane montrera la voix à Vic, réelle et « spirituelle» .

Le roman est très bien documenté, très bien détaillé, concernant toutes les maladies qui peuvent apparaître chez l’homme, les difformités physiques et morales.

Je ne veux pas faire de morale, mais il me semble que lorsque l’on parle de vins et surtout de régions, on les marque en majuscules, ce qui n’était pas le cas pour Bordeaux et Bourgogne.

Au 3/4 du livre, tout s’accélère, on a un retour en arrière un peu déstabilisant.

Bien que ce thriller soit très prenant, il n’est pas la hauteur de mes attentes. Il est difficile de s’y retrouver entre tous les surnoms des Stéphane.

éé

La liste des entrées complémentaires est établie par le module d’extension YARPP.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte