Magazine Poésie

Au bout du vol de la colombe (René Ferriot)

Par Arbrealettres

Au bout du vol de la colombe (René Ferriot)


Au bout du vol de la colombe
la blancheur s’efface,
il ne reste que du bleu.

Mais nous, que savons-nous,
sinon brûler nos drapeaux d’innocence,
nos pavillons d’extase ?

Comme si la blancheur
n’appartenait qu’à la flamme,
comme si toutes nos tourterelles
étaient de cendre.

(René Ferriot)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Eloge du Feu Sacré (René Depestre)

    Eloge Sacré (René Depestre)

    A l’heure de la fête réciproque le corps de l’homme s’en remet aux mains, au nez, aux yeux, aux lèvres, au sexe, pour brûler la joie de vivre dans le temps et... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Lenteur qui butine (René Char)

    Lenteur butine (René Char)

    Lenteur qui butine, éparse lenteur, lenteur qui s’obstine, tiède contre moi. Etres que nous chérissons, nous vous aimons dans le meilleur comme dans... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Ne viens pas trop tôt (René Char)

    viens trop (René Char)

    Ne viens pas trop tôt, amour, va encore; L’arbre n’a tremblé que sa vie; Les feuilles d’avril sont déchiquetées par le vent. La terre apaise sa surface Et... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • L’esprit du feu (René-Guy Cadou)

    L’esprit (René-Guy Cadou)

    Feu Devant lequel je suis seul ce soir Avec mes mains et cette armure végétale Où se brise mon sang Profitons du moment Pour tout dire Steppe rouge beauté Lasso... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Automne (René Guy Cadou)

    Automne (René Cadou)

    Odeur des pluies de mon enfance Derniers soleils de la saison! A sept ans comme il faisait bon, Après d’ennuyeuses vacances, Se retrouver dans sa maison! Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Les amis d’enfance (René Guy Cadou)

    amis d’enfance (René Cadou)

    Je me souviens du grand cheval Qui promenait tête et crinière Comme une grappe de lumière Dans la nuit du pays natal. Qui me dira mon chien inquiet, Ses coups d... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Le Secret (René De Obaldia)

    Secret (René Obaldia)

    Sur le chemin près du bois J’ai trouvé tout un trésor Une coquille de noix Une sauterelle en or Un arc-en-ciel qu’était mort. A personne je n’ai rien dit Dans m... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine